Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 22:14
STOP ! Ryanair ne doit plus s'enrichir sur le dos des contribuables de Charente-Maritime
La Rochelle le 12-12-2010
Le modèle économique de Ryanair repose sur le non-respect des règlements nationaux et communautaires, sur le dumping social et fiscal et, au bout du compte, sur le financement par le pillage des fonds publics aux frais des contribuables.

 

 

- En « grattant » un peu que découvre-t-on ?

Par exemple, que sur Marseille : la compagnie dirigée par le très médiatisé Michael O'Leary ne paie aucune taxe parafiscale (taxe professionnelle, taxes d'apprentissage et de formation professionnelle)....

 

Des salariés navigants irlandais, écossais, français ou d'autres pays d'Europe, dont certains vivent en France, font leur travail en tout ou partie au départ de la métropole (de Marseille en particulier). Leur entreprise contourne les lois et les règlements français et européens. Qu'ont fait la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC), l'Urssaf et l'inspection du travail pour faire rentrer Rayanair 'dans le rang' ?

 

Si le manque à gagner est, par définition, difficilement chiffrable, ce sont selon certaines estimations des centaines de milliers d'euros, voire des millions qui n'entrent pas dans les caisses des organismes sociaux ou des collectivités locales.

STOP ! Ryanair ne doit plus s'enrichir sur le dos des contribuables de Charente-Maritime

À l'échelle du continent européen, Ryanair toucherait 650 millions d'euros d'aides pour un résultat net de 400 millions : « Si le droit européen s'appliquait, toutes ces aides devraient être remboursées ».

 

Le Parti de Gauche est le seul a refuser de dérouler le tapis rouge à un homme aux pratiques antisociales (personnel sous-payé aux contrats variables, hôtesses devant faire le ménage, etc.), méprisantes pour les voyageurs (après avoir envisagé de faire payer la place au poids du passager, il étudie les toilettes payantes!...) et limites pour la sécurité (obligation de prendre une quantité minimum de Kérosène afin de voler plus léger et donc de faire des économies).

 

La logique Rayanair est une aberration économique, sociale, écologique et politique aux retombées économiques contestables et contestées (ne sont pas comptées les aides accordées par les collectivités locales).

 

 

- Mais que font nos hommes politiques locaux ?

Aucun d'entre eux, de droite comme de gauche ne devrait être favorable à l'attribution d'une subvention à cette compagnie Low Cost :
- celui qui prône une économie de marché libre et non faussée ne peut proposer le versement d'une subvention à une compagnie privée quelconque ;
- celui qui souhaite préserver l'intérêt des travailleurs ne peut accepter que l'on encourage une compagnie qui pratique le dumping social ;
- celui qui défend le citoyen à travers la préservation de l'environnement ne peut accepter que l'on « favorise financièrement » l'avion au détriment d'autres moyens de transport bien moins polluants ?
 

Et pourtant, de la l'UMP de Bussereau au Parti Socialiste en passant par le P.R.G. et qui encore... ils sont tous d'accord pour financer Ryanair aux frais de la collectivité.

  • Ainsi, la CCI de La Rochelle aurait, rien qu'en 2006, versé 2,2 millions d'euros à Ryanair ! Combien les autres années ?
  • Combien les contribuables de la CDA de La Rochelle ont-ils mis dans la caisse de Ryanair ces dernières années ?... Rien que pour 2009 ce serait 190 000 € !

 

Aujourd'hui, fort du chantage qu'il a exercé sur les élus locaux qui ont accepté de faire son jeu, Ryanair, sous prétexte d'ouverture d'une nouvelle ligne sur Porto, demande 269 000 € au Conseil Général et 56 000 € auprès de la CDA de La Rochelle.

 

Ce n'est ni 269 000 €, ni 190 000 € et encore moins 56 000 € qui doivent être attribués à Ryanair alors que Rayanair a été mise en examen par un juge d'Aix-en-Provence, pour «travail dissimulé», «emploi illicite de personnels navigants» et «prêt illicite de main-d'œuvre».

STOP ! Ryanair ne doit plus s'enrichir sur le dos des contribuables de Charente-Maritime

 - L'heure n'est pas à discuter du montant de la subvention !

Le Parti de Gauche dit CA SUFFIT ! Comme pour  Vatry en novembre dernier, il exige que les vannes de l'argent publique vers cette entreprise privée soient fermées.

Les élus doivent faire preuve de courage politique !

 

Les décideurs publics doivent exiger l'application de la législation française à tous les personnels des compagnies low-cost basées en France et l'arrêt total des interventions financières des collectivités envers les compagnies qui persistent à mépriser la législation sociale et fiscale française.

C'est en ce sens, que le Parti de Gauche interpelle ce jour l'ensemble des conseillers généraux de la Charente Maritime (voir ci-dessous).

 

Le Parti de Gauche entend mettre cette question de l'utilisation des fonds publics au cœur de la campagne des élections cantonales de 2011.

 

La coordination du Parti de Gauche de Charente Maritime

 

 

- Lettre ouverte aux conseillers généraux du 17

Partager cet article
Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 13:38
Armement des polices municipales... pour le Parti de Gauche, c'est NON !

Source :  le Parti de gauche de Charente Maritime  la Rochelle le 03-05-2010 | modifié le 23-11-2019

- Un précédent grave pour la Charente Maritime !

Ainsi, la ville de Rochefort-sur-Mer, par vote unanime de la gauche à la droite en Conseil municipal, a pris la décision de franchir le pas en armant sa police municipale. Certes modestement, 4 au départ...... mais les élus n'ont pas fixé de nombre plafond ! C'est un pas de plus vers une police municipale qui tend à remplacer ou compenser la police nationale et la réduction de ses effectifs, en remplissant des missions qui relèvent de l'État et de son pouvoir de police.

 

Quand d'un côté l'État sarkozyste décide de supprimer 10 000 fonctionnaires de Police nationale d'ici 2012, une telle décision d'une municipalité de gauche est une forme de caution à la politique de la droite de désengagement de l'État dans tous les domaines, y compris de la sécurité des citoyens, et ce au lieu de la combattre et d'exiger une police nationale de proximité aux effectifs suffisants.

 

 

- Soyons clairs, le maire n'a pas vocation à tout faire.

Il n'a pas la responsabilité de la sécurité urbaine qui reste une fonction régalienne de l'État. Ainsi, armer les polices municipales, c’est créer les conditions pour pouvoir leur confier des "missions à risques" actuellement dévolues à la Police Nationale.

 

Dés lors, on assiste à un glissement généralisé vers la privatisation de la fonction publique. Les polices municipales font le travail de la police nationale, et bientôt on verra les mairies embaucher des entreprises privées de sécurité pour, ponctuellement, faire tout ou partie de la police Municipale !

 

 

- La dérive est dangereuse, le Parti de Gauche la condamne !

  • A quand des policiers municipaux la nuit pour patrouiller, ... à la place de la Police nationale ?
  • A quand des policiers municipaux chargés de missions de police judiciaire ou pour assurer le " maintien de l'ordre[1] " ?

Et à La Rochelle ?

La Mairie et son Maire PS ont jusqu'à présent refusé d'armer les policiers municipaux et demandent une police nationale de proximité (il est vrai de manière peu combative, bien discrète, peu citoyenne).... ! Vont-ils commenter la décision de Rochefort ? Approuver ? Désapprouver ? S'engouffrer dans la brèche ?

La gauche ne doit pas aller dans le même sens (inefficace) que des Maires de droite en région parisienne ou ailleurs qui se prennent pour des shérifs!!!

 

 

- Armer la police municipale.... le choix fait par J.F. Fountaine et sa majorité

Élu en 2014, J.F. Fountaine n'aura mis que 4 ans pour, sans débat public contradictoire, s'engouffrer dans une démarche sécuritaire afin de s'attirer les voix de la droite.

 

C'est Pierre Robin élu en charge de la sécurité qui lançait le sujet en Octobre 2014 à l'occasion du débat sur le renforcement des effectifs la police municipale :

« Une augmentation de l'effectif a hauteur d'une dizaine de fonctionnaires permettrait d'être plus présent sur des secteurs festifs comme le centre-ville, la cour du Temple, la rue Saint-Nicolas mais il est important de dire que la municipalité tient à ce que les policiers municipaux soient bien présents partout (2) dans la ville qui est relativement étendue », poursuit Pierre Robin.

 

En clair, début 2015, une brigade de nuit, armée et formée pour cela, pourrait être mise en place avec un service entre 23 heures et 3 heures.

Mise sur pied en avril 2017, l'armement de la brigade de nuit n'est intervenu qu'en juillet 2017 et ne se justifie toujours pas... sauf pour des raisons politiciennes. A ranger au rayon des investissements inutiles.

 

La vigilance citoyenne pour éviter la généralisation de l'armement.

 

 

- Critiquer oui ! Mais quelles solutions ?

Pour le Parti de Gauche, il s'agit de faire l'opposé de ce qui est réalisé aujourd'hui !

  • D'abord arrêter les suppressions d'emplois opérationnels dans la Police Nationale !
  • Ensuite, pour lutter contre la délinquance, il faut que les policiers reviennent sur le terrain et en nombre !

Ces policiers, appelés « proximiers », sont chargés de sillonner les rues, à pied, à VTT, ou en voiture, pour maintenir une présence apaisante et préventive ou au besoin jouer du bâton de la répression, une police républicaine, déchargée de la "culture du résultat et du chiffre".

 

En définitive, il s'agit de réaffecter un maximum de policiers dans les quartiers, au plus près des habitants et de leurs problèmes quotidiens. Tout le territoire doit être couvert, y compris la nuit !

 

Selon des spécialistes éminents, il y a deux problèmes à combattre : l'insécurité réelle que l'on peut estimer et maîtriser avec les techniques en vigueur, et le "sentiment d'insécurité" toujours difficile à apprécier, qui a été trop longtemps ignoré et qu'il convient aujourd'hui de prendre en compte. C'est tout à la fois une question de communication, d'écoute et de présence, donc de moyens humains.

 

Certes le Parti de Gauche est bien conscient que la police nationale ne peut pas tout, qu'elle n'est qu'un maillon dans une longue chaîne de partenaires sociaux.

 

Mais sous le régime de la droite sarkozyste ce sont tous les maillons qui sont affaiblis les uns après les autres, privés des moyens de leur activité ! Et ce n'est pas une police municipale, même renforcée et qui plus est armée qui permettra d'y faire face ni à Rochefort-sur-Mer, ni ailleurs, même pas à St Tropez !

 

Note :

[1Castaner favorable à "associer" le secteur privé en matière de sécurité

 

Pour en savoir plus :

- Faut-il nationaliser les polices municipales ? Face-à-face

- Police municipale armée : Fouras arme ses policiers, pas Tonnay-Charente

- Sécurité à La Rochelle : des caméras et des armes

- Charente-Maritime : vers une brigade de nuit armée à La Rochelle

- La Rochelle : la police municipale de nuit est désormais armée

- « Pourquoi il ne faut pas armer les policiers municipaux »

- Réponse au courrier de Gil Avérous sur l’armement policier en LBD et armes à feu à Châteauroux

Castaner favorable à "associer" le secteur privé en matière de sécurité

Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 11:06
Vidéo surveillance, La Rochelle ne doit pas mettre les doigts dans l'engrenage !

COMMUNIQUE du COMITE OUEST17 du PARTI de GAUCHE

 

Source : le site du Comité Ouest17 du Parti de Gauche le 06/03/2010 | mis à jour le 13-06-2015

A en croire le journal « Sud-Ouest » du 22 février dernier, Monsieur Bono Maire de La Rochelle aurait, lors de l'Assemblée générale du Comité de quartier Saint-Nicolas, annoncé son intention de mettre en place, sur ce quartier, des caméras de vidéo surveillance.

 

Si le cabinet du Maire fait aujourd'hui savoir, que « Mr Bono n'est pas favorable aux vidéos surveillance dans l'espace public et qu'a cette assemblée générale, il a évoqué, la possibilité de mettre des caméras sur l'espace commercial de la zone des Minimes, pour la protection des biens matériels », il n'en demeure pas moins vrai que le PS, bien que s'étant opposé dans son livre noir sur les libertés à la vidéo surveillance, en a soutenu ce dispositif à Paris, et que, voulu ou pas, le débat est lancé à La Rochelle.

 

 

- Le Parti de Gauche n'acceptera pas, ni aujourd'hui, ni demain que la municipalité de La Rochelle mette les doigts dans l'engrenage.

Le Parti de Gauche dénonce la politique de Nicolas Sarkozy qui consiste à supprimer de manière drastique les fonctionnaires et à les remplacer par des caméras (10 000 emplois en moins dans la police et la gendarmerie d’ici 2011), et estime que la ville de La Rochelle a besoin d'une véritable police de proximité, de moyens accrus affectés aux actions de prévention et de médiation qui font d'ailleurs déjà leurs preuves à La Rochelle, et non de vidéo surveillance.

 

Ce n'est pas parce que Nicolas Sarkozy, sans doute inspiré par la Grande‐Bretagne où sont implantés 25 millions de caméra contre un million en France actuellement, envisage d’en parsemer le territoire national, que la municipalité de La Rochelle doit tomber dans le piège de l'illusion du sécuritaire.

 

 

- La vidéo surveillance : un dispositif coûteux et inefficace !

Dans de nombreuses villes de France, des plans d'installation de caméras se mettent en place. A Paris, un nouveau dispositif de vidéo surveillance est en cours visant l'installation de plus de 1200 caméras pour un coût de 45 millions d'euros en investissement induisant une sous traitance du pouvoir régalien de sécurité à des sociétés privées.... la privatisation de la police est en marche. STOP !

 

 

- Les deniers des contribuables rochelais qui financent les services de l'État, doivent être utilisés à d'autres fins.

Le Parti de Gauche souligne qu'aucune étude sérieuse ne démontre l'efficacité de cette technique contre la délinquance. L'exemple britannique révèle, au contraire, que l'implantation d'un réseau serré de caméra ne fait pas baisser les chiffres de la délinquance.

En fait, la vidéo surveillance déplace la délinquance dans d'autres aires géographiques.

 

 

- La vidéo surveillance : une attaque inacceptable contre les libertés publiques !

Le Parti de Gauche demande également l'arrêt de cette politique qui menace les libertés publiques. Le droit à l'anonymat dans la ville à La Rochelle comme ailleurs doit être respecté !

 

Face à la montée de la contestation sociale contre sa politique, le gouvernement cherche à détourner l'attention de la question sociale pour lui substituer la question sécuritaire. La vidéo surveillance fait partie d'un ensemble de mesures dont l'objectif est également de renforcer le contrôle social.

 

C'est inacceptable.

Nos libertés doivent être défendues par toutes et par tous !

 

 

- C'est pourquoi le Parti de Gauche :

  • rejette le projet de loi LOPSIE 2 qui prévoie, en matière de vidéo surveillance, que toute personne morale, pourra, sur l'espace public, implanter de la vidéo surveillance ;
  • invite le premier magistrat de La Rochelle à renoncer définitivement à tout projet de ce type ;
  • s'associera à toutes initiatives unitaires contre la vidéo surveillance, afin qu'une grande campagne d'éducation populaire contribue à la sensibilisation des citoyens contre la vidéo surveillance, pour le respect des libertés et contre les velléités de démantèlement de nos services publics.

La Rochelle le 06 mars 2010

 

Pour en savoir plus :

Mon dossier Vidéo-surveillance

- La Rochelle (17) : la vidéoprotection arrive sur le vieux port

- LDH : Video-surveillance : Lettre ouverte au Maire de La Rochelle

- Réponse du Maire de La Rochelle à la section LDH

- Lettre de la section LDH La Rochelle au Maire de La Rochelle, Maxime Bono

- La Cour des comptes enterre la vidéosurveillance

- Parti de Gauche : Villes sous surveillance

- l'Angleterre abandonne la vidéo surveillance

- Parti de Gauche : La vidéosurveillance, une attaque inacceptable contre nos libertés !

- 22-02-2010 lancement "d'une étude préalable" pour la mise en place de la vidéo surveillance à La Rochelle

- Laurent Mucchielli : "La vidéosurveillance ne résout pas la délinquance... elle la déplace"

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇