Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 00:46
Oui à la gratuité, non à la charité !

Sources : Mis à jour le 13 mars 2020

Comme elle l'a été en 2014 au sein de l'Assemblée Citoyenne Rochelaise, la notion de gratuité devrait être à l'honneur dans les programmes de ceux qui s'annonceront de gauche pour les élections municipales de 2020.

 

Car, les enjeux sont grands et il n'est pas surprenant que sous un même mot cohabitent des projets tout à fait divergents.

 

Dans un monde en passe de devenir intégralement marchandise, la notion de gratuité bouscule l’idée qu’il faudrait tout mériter à la mesure de l’encours de son compte en banque, et qu’il serait donc possible et juste d’être privé de biens et de services pourtant essentiels.


- Proposer des gratuités c’est :

  • affirmer qu’il existe des biens communs et que chaque être humain a un droit inconditionnel à en «vivre» sa part ;
  •  rendre effectif ce droit, quasi instantanément, sans attendre l’objectif louable, mais toujours remis aux «lendemains qui chantent», de l’amélioration des revenus et du travail pour tous.

 

Il n’est pas question de nier les coûts, mais il s’agit simplement de socialiser une dépense qui mérite de l’être par son caractère vital, comme les premiers mètres cubes d’eau par exemple, ou par ses conséquences sur l’égale efficience en terme de vie sociale, culturelle et professionnelle pour chacun, c’est le cas des transports en commun.


A ce stade de la réflexion survient alors immanquablement le contre feu de la conditionnalité : «Oui, bien sûr, mais sous conditions de ressources, seulement pour les plus pauvres d’entre nous».
noeud

 

 

- Ainsi une dimension pourtant essentielle de la gratuité passe à la trappe.
Pour le comprendre considérons donc une expérience grandeur nature menée dans notre pays depuis des années : la CMU, Couverture Maladie Universelle, qui permet, sous la condition de très faibles ressources, de ne pas avancer d’argent pour se soigner et ceci sans avoir à payer une mutuelle santé.


Ce système est essentiel pour garantir la santé d’une part malheureusement grandissante de la population, qui comprend d’ailleurs de plus en plus de travailleurs pauvres. Mais il focalise également les ressentiments de nombreux autres citoyens, qui peinent à assurer les dépenses courantes et qui sacrifient l’adhésion à une mutuelle santé, et renoncent parfois à des soins médicaux.


Il est dés lors évident que cette gratuité sous conditions de ressources est une machine infernale, et j’en suis quotidiennement le témoin dans mon travail de médecin, comme sans doute beaucoup d’entre-vous dans les propos entendus de-ci de-là : elle fabrique chaque jour du ressentiment entre les «sacrifiés» et les «assistés». Et ceci se vérifiera dans bien d’autres domaines.


Une solution est pourtant évidente, et consisterait en la prise en charge des soins de santé, pour tous, sans avance de frais, par une sécurité sociale qui financerait à 100%, et ne coûterait au final pas plus cher que cette armada de complémentaires.

 


- Effectivement les enjeux sont grand

Plus de place pour le marché des mutuelles et des assurances complémentaires santé, plus de place pour les 2,5 milliard d’euros annuels de dépassements sur les honoraires médicaux, … Mécaniquement cette gratuité là chasse la finance et la marchandisation pour un coût total moindre et une meilleure efficience, et ce dans tous les domaines, y compris les services funéraires[1].


La gratuité, pour peu qu’elle soit inconditionnelle, bien ciblée, et limitée pour ne pas induire des gaspillages de ressources naturelles, par exemple en facturant puis en renchérissant les mètres cubes d’eau au delà d’une consommation jugée raisonnable, est donc un moyen de mettre en pratique l’égalité concrète entre citoyens dans la vie quotidienne.

 

 

- Le Journal de l'Insoumission a rencontré Paul Ariès, aux Amfis de La France Insoumise, pour faire le point sur la gratuité dans les services publics.

 

- Commander le livre " manifeste pour une nouvelle économie du bonheur "

  • Vous pouvez acheter ce livre chez votre libraire
  • Vous pouvez aussi le commander directement auprès de l'OIG afin de nous soutenir

Chèque de 25 euros à l'ordre de "Paul Ariès/OIG" avec frais de port inclus

Adresse de commande : OIG/Paul Ariès, 3, rue de Montferrat 69500 BRON

Oui à la gratuité, non à la charité !
Partager cet article
Repost0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 10:52
Résultats 2éme tour des élections municipales La Rochelle
Résultats 2éme tour des élections municipales La Rochelle
Résultats 2éme tour des élections municipales La Rochelle
Résultats 2éme tour des élections municipales La Rochelle

Commentaire :

- La participation a été légérement supérieure au 1er tour ;

- Le nombre de valablements exprimés n'a pas monté significativement.

L'explication du résultat se situe donc dans un transfert de voix au sein de l'électorat.

- Au premier tour, l'UMP/UDI a fait 5021 voix et 18,92%.... au second tour il ne font plus que 4375 voix et 16,22% (perte de 646 voix et 2,76%) ;

- Au premier tour le FN a fait 2261 voix et 8,52%...... pas de candidat au second tour donc 646 voix et 2.76% perdus.... pas pour tout le monde ;

- Au premier tour, A.L. Jaumouillié PS a fait 8020 voix et 30,22%..... et au second tour 40 819 voix et 40,10% (gain 2799 voix et 9,88%) ;

- J.F. Fountaine a fait 7642 voix et 28,79%...... et au second tour 11 784 voix et 43,68% (gain 4142 voix et 14.89%) ;

- Sachant que la droite et le FN n'avait aucun intérêt politique a voter et faire voter pour la candidate du PS ;

- Sachant que la majorité des électeurs FdG et EELV se sont reportés sur A. L. Jaumouillié, J.F. Fountaire à plus que largement bénéficié d'un transfert des voix de droite voire d’extrême droite et n'avait pas besoin des écologistes d'EELV.... sauf à se verdir sur sa gauche (confirmé par : l'examen des résultats de chaque bureau de vote par rapport au premier tour, les commentaires exprimés en sortie d'isoloir et la presse locale)... ce qui, au second tour, valide mon refus de me fourvoyer dans cette alliance contre nature.

Pour obtenir les résultats par bureaux de vote, cliquez... ICI

Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 10:46
Partager cet article
Repost0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 10:35
Municipales 2014 • Tour d'horizon, chiffres clés et analyse

Le 2nd tour des élections municipales a confirmé, voire amplifié toutes les caractéristiques du 1er tour.

 

Sources : Laurent Maffeïs et le Pôle argumentaire du PG
- Une abstention populaire
Un nouveau record historique d’abstention est atteint lors de ce second tour avec 36,3% contre 34,08% pour le précédent record atteint en 2008. La composante populaire de l’abstention s’accentue encore lors de ce second tour. Elle recule par exemple à Paris par rapport à 2008, en particulier dans les arrondissements les plus bourgeois (7,8, 15,16ème). Mais elle explose dans les villes populaires de banlieue, particulièrement celles détenues par le PS, pour dépasser 55% par exemple à Evry, Villiers-le-Bel, Roubaix ou Trappes. Dans ces communes qui avaient voté autour de 70% pour François Hollande aux présidentielles, la politique du gouvernement a réussi à dégoûter une large majorité des électeurs.

 

Un autre symptôme de l’approfondissement de la crise politique est l’atomisation du paysage politique dans 986 triangulaires et 207 quadrangulaires, là aussi un record historique. Elles traduisent la défiance des électeurs face aux partis dominants en crise qui ont vu se multiplier les dissidents capables de se maintenir au second tour.

 

 

- Un désastre pour le PS
Le PS perd 162 villes de plus de 10 000 habitants en métropole et outre-mer. Il perd 10 villes de plus de 100 000 habitants. Il faut remonter à 1972 pour retrouver un niveau aussi faible du PS dans le paysage municipal. Hollande a ainsi achevé de ruiner l’implantation municipale du PS construite dans la foulée du congrès d’Epinay et du programme commun. Le PS perd des bastions historiques comme Limoges, détenue depuis un siècle, ou Nevers, détenue depuis un demi-siècle. Trois ministres (Moscovici, Guillaume Garot et François Lamy) qui se présentaient sur des listes PS largement sortantes font lourdement perdre la gauche. Signe de la défiance face au PS, plusieurs dissidents socialistes terrassent les listes sortantes soutenues par le PS à Dunkerque, La Rochelle ou Montpellier.

 

Et même là où le PS sauve de justesse des villes comme Paris, Lyon, Lille ou Strasbourg, il va perdre la majorité dans les communautés urbaines et futures métropoles. Là où le PCF n’avait pas assumé clairement une ligne d’opposition de gauche, il est emporté avec le PS par la vague du désastre. Par exemple à Bobigny, au Blanc Mesnil ou à Villejuif, le PC perd au profit de la droite alors qu’il avait fait liste commune avec le PS dés le 1er tour. Et là où le PS avait refusé par sectarisme toute fusion avec nos listes, il perd souvent avec une marge inférieure à notre score du 1er tour. C’est le cas à Toulouse où l’alliance PS-PCF perd la ville avec 4,1 points d’écart avec la droite au 2nd tour, là où notre liste autonome avait obtenu 5,1% au 1er tour.

 

 

- La droite gagne mais reste en crise
La droite atteint son plus haut niveau de conquêtes aux municipales depuis 1947. Elle contrôle désormais 60 % des villes de plus de 10 000 habitants contre 44 % à l’issue des précédentes municipales. Cette percée n’est cependant pas homogène au profit de l’UMP mais se fait souvent en faveur de l’UDI (Nancy, Amiens, Laval, Bobigny) et du Modem (Pau). Loin d’atténuer la crise de la droite, cette victoire marque donc la réémergence d’un centre droit puissant sur le plan électoral. Une nouvelle d’autant plus mauvaise pour l’UMP que Modem et UDI ont d’ores et déjà annoncé qu’ils feraient des listes distinctes de l’UMP aux européennes.

 

En ayant littéralement dissout le peuple dans l’abstention, la politique de Hollande permet même à la droite de s’ancrer dans des départements jusque là largement dominés par la gauche. C’est le cas en Seine Saint Denis, département régulièrement le plus à gauche de France aux élections nationales, où la droite contrôle désormais 50% des villes de plus de 10 000 habitants alors que la gauche en contrôlait jusqu’ici 70%. Cette percée de la droite en banlieue a d’ailleurs été ouvertement aidée par Marine Le Pen. Dans des terres où l’implantation du FN est faible, elle a délibérément opéré des jonctions avec des responsables de droite conformément à la stratégie du FN de conquête du leadership de la droite. Ce fut par exemple le cas à Villeneuve Saint Georges ou à Sevran en Seine Saint Denis.

 

 

- Des conquêtes FN en trompe l’œil
Le FN conquiert 11 villes de plus de 9 000 habitants, mais seulement deux avec plus de 50 %. Hayange n’est par exemple conquise qu’avec 34%. La plupart du temps le FN a surfé sur la crise de la droite pour conquérir ces villes dans ces triangulaires ou quadrangulaires où la droite était lourdement divisée. Ces conquêtes servent néanmoins au FN à masquer son absence de progression au second tour dans la majorité des villes où il se maintenait. Il ne progresse ainsi que quand il est en situation de conquête et pas dans la plupart des triangulaires. Les deux vice-présidents du FN et bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot et Louis Alliot échouent d’ailleurs à Forbach et Perpignan, tout comme les 2 députés FN, Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen qui ne parviennent pas à capitaliser leur implantation dans le Gard et le Vaucluse. Quant à l’argument selon lequel le FN aurait contribué à faire reculer l’abstention là où il est fort, il est très diversement vérifié. La perspective de victoire du FN a en effet suscité un regain de mobilisation d’électeurs de droite radicalisés à Fréjus ou Toulon mais elle a aussi mobilisé des abstentionnistes pour empêcher la victoire du FN comme à Avignon.

 

 

- Progression des listes d’opposition de gauche

A l’issue du 1er tour, voici comment se sont réparties nos 308 listes ayant obtenu plus de 10% : 67 ont gagné au 1er tour, 82 ont eu des élus dés le 1er tour dans une ville gagnée par d’autres que nous, 25 ont fusionné avec des listes PS en tête, 13 se se sont retirées sans fusionner et 121 se sont maintenues au second tour.


Ces 121 listes d’opposition de gauche maintenues au second tour enregistrent un résultat de 27,64%, en progression de 5 points par rapport au 1er tour où elles avaient réalisé 22,47% en moyenne. Cette progression marque le succès massif de la stratégie d’autonomie conquérante que nous avons défendue.

 

Quelques progressions éclatantes de nos listes maintenues :

  • Grenoble : notre liste EELV-PG obtient 40% contre 26% pour la liste PS-PCF qui avait refusé de fusionner. Nous progressons de 7 000 voix et 11 points.
  • Paris 20ème arrondissement : avec 13,6% Danielle Simonet parvient à être élue conseillère de Paris en progressant de 3,3 points et 2 000 voix.
  • Evry : dans la ville de Manuel Valls, la liste FDG progresse de 3 points et obtient 18% au second tour.
  • Trappes : la liste FDG passe de 16 à 18% en se maintenant face à la liste du ministre PS Benoit Hamon
  • Châteauroux : la liste FDG passe de 10 à 13%, et passe devant le FN
  • Nîmes : la liste FDG-EELV passe devant le PS, qui était pourtant en tête de la gauche au 1er tour. Elle progresse de 1 000 voix ce qui lui permet de passer de 12 à 15%, tandis que la liste PS perd 230 voix et passe de 15 à 14%.
  • Carmaux : dans la ville de Jaurés, la liste maintenue du FDG voit son nombre de voix progresser de 25%, et passe de 27 à 33%
  • Lyon : nos 2 listes maintenues progressent, dans le 1er en emportant l’arrondissement et dans le 4ème en passant de 10 à 15%
  • Sevran : la liste FDG maintenue passe de 24 à 31%
  • à Bouguenais à côté de Nantes, au cœur de la mobilisation contre Notre Dame des Landes, notre liste d’opposition de gauche passe de 21 à 27%
Partager cet article
Repost0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 09:45
Déclaration du Front de Gauche de La Rochelle et mon positionnement !

« Déclaration du Front de Gauche de La Rochelle

La liste du Front De Gauche La Rochelle Rebelle Humaine et Solidaire a recueilli 1005 voix .
Nous remercions les électeurs qui ont choisi la liste anti-austérité porteuse des valeurs humanistes et rebelles.

Ces élections montrent que le parti des abstentionnistes a encore gagné et que le parti de la haine ne cesse d’avancer. Notre démocratie est malade, rongée par le bipartisme, rongée par l’application des politiques libérales à La Rochelle comme en France.

Les électeurs qui ont voté pour notre liste sont libres et feront leur propre choix pour le deuxième tour.

Quoi qu’il arrive nous continuerons à défendre nos idées, à lutter avec les rochelais pour une ville plus égalitaire, plus solidaire, à lutter contre l’austérité. Nous serons avec vous pour gagner le transport collectif gratuit, des logements sociaux de qualité, pour lutter contre les expulsions locatives… »

-----------------------

Pour ma part, membre du Parti de Gauche et candidat sur la liste "La Rochelle 2014 VERTE et OUVERTE" au premier tour, co-élaborateur du programme de la campagne, je ne peux rejoindre ni soutenir Jean François FOUNTAINE qui ne porte aucune des valeurs de gauche auquel je suis attaché, même s'il s'engage sur certains points programmatiques essentiels aux yeux des rochelais et qui me tiennent à coeur.

 

Je ne me retrouve pas non plus dans la liste portée par Anne Laure JAUMOUILLIÉ, qui n'a pas de programme en rupture avec les politiques d'austérité mises en oeuvre du national au local.

 

Son programme, vague et plus subliminal que concret ne correspond a aucune des attentes qui sont les miennes que ce soit sur les questions liées à la cohabitation d'industries ou sites classés SEVESO avec les riverains, à la politique vis à vis du coût de la ville (eau potable, logement, services publics, etc.......).

 

C'est pour l'ensemble de ces raisons que je soutiens l'appel du Front de Gauche pour le second tour qui laisse les électeurs libres de leur propre choix.

 

La Rochelle le 24 mars 2014

Partager cet article
Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 23:49
Résultats 1er tour des élections municipales La Rochelle
Résultats 1er tour des élections municipales La Rochelle
Pour obtenir les résultats par bureaux de vote, cliquez... ICI
Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 11:33

C'était mardi 11 mars, lors de l'enregistrement du débat avec les candidats aux municipales organisé par France Bleu, Célà TV et « Sud Ouest »

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 19:33

2 CAFÉS POLITIQUES


La semaine prochaine, nous vous invitons à nous rejoindre pour
2 cafés politiques dans 2 quartiers et 2 lieux, pour discuter, échanger, boire un verre et rencontrer Jean-Marc Soubeste et les membres de la liste, "LA ROCHELLE 2014 VERTE ET OUVERTE"

 

La ROCHELLE 2014 VERTE et OUVERTE......... : 19/20 MARS - 2 CAFÉS POLITIQUES

Pour retrouver le programme, la liste complète et toute l'actualité de la campagne, consultez vite le site Internet : http://larochelle.ecologie2014.fr/

La ROCHELLE 2014 VERTE et OUVERTE......... : 19/20 MARS - 2 CAFÉS POLITIQUES

 cafepopulaire.ex-flash.com/                      http://on.fb.me/1cUvHoa

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 00:15
La ROCHELLE 2014 VERTE et OUVERTE : Eric Durand, candidat

Source : http://larochelle.ecologie2014.fr/candidat/edurand/

 

59 ans, militant associatif, syndical et politique, quartier Bongraine

 

Retraité de la SNCF, actif, engagé politiquement depuis l'âge de 15 ans, je rejoins la liste de Jean-Marc Soubeste parce qu'il incarne une force de propositions de gauche, indépendante de la majorité municipale, avec l'ambition de passer aux actes et de commencer à changer la vie des rochelais.

 

Non adhérent à EELV, j'entends passer de l'opposition permanente à l'action concrête, comme par exemple concrétiser le "droit universel à l'eau potable" en lien avec la maitrise de la ressource.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 21:22

Débat organisé par l'association l'Esprit Citoyen à l'Oratoire pour l'ensemble des candidats aux municipales de La Rochelle.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 21:42
La Rochelle "VERTE et OUVERTE : Education, Jeunesse, Culture, Sport et Education populaire

Source : La Rochelle 2014 VERTE et OUVERTE

1 - Culture :

  • Mise en place des Etats Généraux de la politique culturelle associant les acteurs culturels, socio-culturels et les habitants . Création d’une commission municipale qui coordonnera les lieux culturels et accompagnera les projets de tous les acteurs de la Cité ;
  • Deux élus, dont un adjoint, sont chargés respectivement de responsabilité : l’un auprès des lieux de diffusion, de création et des festivals et l’autre auprès des lieux et activités culturelles émergentes, des cultures alternatives et des différentes pratiques artistiques interquartiers et centre ville ;
  • Priorité à la création d’un grand pôle interactif de pratiques artistiques pour tous sur le lieu dit du Gabut (actuellement nommé « Gabut Libre ») pour les différentes expressions et médiations artistiques émergentes : ateliers pédagogiques et lieux ressources , espaces de réalisations : graff/ musiques nouvelles/arts numériques etc... résidences d’artistes, salles d’expositions et d’évènements culturels, avec aménagement d’une architecture et d’espaces extérieurs ouverts à tous ;
  • Redéfinir et/ou réaffecter les différents lieux culturels (salles de théâtre, ateliers…) et les activités artistiques en réattribuant des moyens existants ou nouveaux à des projets concrets ;
  • Création d’un espace d’exposition et de médiation dédié aux Arts Plastiques de type Centre d’Arts Contemporains ;
  • Mise en valeur explicative et signalétique du patrimoine architectural et industriel et maritime (création d'un parcours des mémoires dans la ville).

 

2 - Jeunesse :

  • Mise en place des Etats Généraux de la politique culturelle associant les acteurs culturels, socio-culturels et les habitants . Création d’une commission municipale qui coordonnera les lieux culturels et accompagnera les projets de tous les acteurs de la Cité ;
  • Deux élus, dont un adjoint, sont chargés respectivement de responsabilité : l’un auprès des lieux de diffusion, de création et des festivals et l’autre auprès des lieux et activités culturelles émergentes, des cultures alternatives et des différentes pratiques artistiques interquartiers et centre ville ;
  • Priorité à la création d’un grand pôle interactif de pratiques artistiques pour tous sur le lieu dit du Gabut (actuellement nommé « Gabut Libre ») pour les différentes expressions et médiations artistiques émergentes : ateliers pédagogiques et lieux ressources , espaces de réalisations : graff/ musiques nouvelles/arts numériques etc... résidences d’artistes, salles d’expositions et d’évènements culturels, avec aménagement d’une architecture et d’espaces extérieurs ouverts à tous ;
  • Redéfinir et/ou réaffecter les différents lieux culturels (salles de théâtre, ateliers…) et les activités artistiques en réattribuant des moyens existants ou nouveaux à des projets concrets ;
  • Création d’un espace d’exposition et de médiation dédié aux Arts Plastiques de type Centre d’Arts Contemporains ;
  • Mise en valeur explicative et signalétique du patrimoine architectural et industriel et maritime (création d'un parcours des mémoires dans la ville).

 

3 - Education populaire

  • Réinvestir et réactualiser le projet d’Education populaire de l’ex-Astrolabe de Mireuil sous forme de Centre culturel ouvert à tous après consultation des habitants et en conformité avec leurs attentes. Son action s’inscrit dans le projet toujours actuel de l’Education Populaire favorisant la compréhension du monde et à l’accession à une citoyenneté responsable et solidaire ;
  • Redonner au projet du Carré Amelot , en Centre Ville ou en lieu équivalent, sa place de Pôle d’activités de loisirs amateurs ou de pratiques culturelles pour tous et son rôle de pépinière de projets culturels pré-professionnels ;
  • Mise en place dans les principaux quartiers de LR d’espaces pour les jeunes sous forme de lieux d’expression, d’échanges, de loisirs et de pratiques socio-éducatives ;
  • Ces espaces associatifs de réalisations de projets sont animés dans les actions auprès des jeunes par des équipes d’animateurs spécialisés maîtrisant l’accession à une citoyenneté responsable et solidaire ;
  • Solliciter les échanges entre lieux de la petite enfance et lieux de vie des personnes âgées (ateliers contes, spectacles d’enfants, partages de souvenirs, de photos etc…) ;
  • Créer une dynamique collective interquartiers de rencontres, de fêtes estivales sportives et de manifestations citoyennes entre les associations des différents quartiers ;
  • Conforter la présence des éducateurs de la prévention dans les quartiers.

 

4 - Education

- Mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires en construisant un projet éducatif de territoire basé sur trois thématiques fédératrices :

- la connaissance du milieu marin (pratique de la voile, métiers de la mer, ressources des océans...) ;

- les pratiques artistiques (Musique, théatre, danse, arts visuels, écriture) ;

- la sensibilisation à notre environnement (patrimoine, marais, espèces animales,...) ;

  • Instituer un comité de suivi sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires avec tous les acteurs concernés : parents, services municipaux, élus , associations et enseignants ;
  • Mettre en place l’intervention d’artistes formateurs et compétents pour initier les élèves à l’éducation dans tous les domaines scientifiques, technologiques, sportifs et artistiques, en faisant appel aux associations, aux institutions et intervenants culturels rochelais ;
  • Participation réelle des élus municipaux dans les Conseils d’administration des établissements scolaires ;
  • Equipement de toutes les écoles aux technologies numériques (ordinateurs, tableaux numériques…) ;
  • Meilleure sécurité pour la circulation des enfants (piétons et vélos) autour des écoles et des collèges et sur les trajets (développement des carapates et des caracycles…) ;
  • Favoriser l’utilisation de certains locaux scolaires par les associations après la classe et réciproquement l’usage de lieux associatifs par les écoles.

 

5 - Sport

  • Recréer un Office Municipal des Sports afin de coordonner la vie sportive de La Rochelle hors des logiques marchandes ;
  • Mettre en place un Centre Médico Sportif pour accompagner les sportifs enfants et adolescents dans un but de prévention de la santé ;
  • Accession de tous les clubs sportifs aux terrains de sport et gymnases de la ville.

Partager cet article
Repost0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 21:51

Face au Maire PS de Clamart : Clamart Citoyenne !

Une liste de gauche, alternative, écologiste, (PG - EELV - FASE - GA) pour changer à gauche, à Clamart.


Avec le soutient national du Parti de Gauche (Martine Billard) et d'Eva Joly (EELV)

clamart.JPG

 

Demandez le programme : ICI

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 20:50

1_perigny_2014-03-07.JPG

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 09:33

384964_319781038037388_262518913_n.jpg

 

Ce qui aurait pu se passer à La Rochelle si le Parti de Gauche et le NPA rochelais l'avaient voulu !

 

Le soutien de Jean-Luc Mélenchon à la Liste "Osons Poitiers"


"Je m’engage aux côtés de Christiane Fraysse à Poitiers et je vous appelle à donner votre confiance à sa liste. Marquez ainsi votre opposition de gauche à la politique de François Hollande ! Dites avec moi : assez d’austérité pour le peuple, assez de cadeaux aux puissants. La liste du gouvernement à Poitiers doit recevoir une bonne leçon venant de la gauche! Christiane Fraysse est la candidate de l’écosocialisme.


Sa liste annonce qu’un autre futur est possible. Avec votre bulletin de vote, prenez votre part pour changer le cours des événements actuels ! "
Jean Luc Mélenchon

 

Pour en savoir plus :

- le site de la campagne

- le programme de "OSONS POITIERS"

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 00:23

Bh6VJ8fIQAAgULa.jpg

 

Relevé dans le débat :
- gratuité des transports urbains pourquoi pas ? D'abord faut qu'ils soient efficaces avec liaisons inter quartiers sans passer par le centre !
- Un référendum pour le recul des cuves de Picoty : toute la salle se lève même ceux qui étaient contre avant !
- pour J.M. Soubeste candidat "La Rochelle 2014 VERTE et OUVERTE", le référendum d'initiatives locales est essentiel à la vie démocratique rochelaise !
- Pour mme Fleuret-Pagnoux représente de F.F. FOUNTAINE trop de démocratie tue la démocratie !

Partager cet article
Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 14:24

1622796_523413184442695_850684808_n.jpg

Partager cet article
Repost0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 15:45

Débat organisé par l'association Vie à Mireuil où la totalité des candidats pour les municipales de La Rochelle a été invitée. 6 candidats ont répondu présent.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:37

eau.jpg

Source : La Rochelle 2014 VERTE et OUVERTE

1 - Lutte contre les pollutions, sobriété

- Pollueur payeur ou pollueur payé ?

L'eau est un bien commun, et la distribution de l'eau potable une des missions très anciennes des communes. Pourtant, du fait des pollutions chroniques, cette mission devient de plus en plus complexe, et les communes de gauche comme de droite choisissent trop souvent de se dessaisir de cette mission de service public au profit de multinationales côtées en Bourse.

 

Sous prétexte de leur savoir faire technique (qu'ils affirment être les seuls à détenir alors que les techniciens des régies publiques n'ont rien à leur envier), auquel s'ajoute leurs talents de chimistes, ces majors de l'industrie sont prêts à voler à notre secours pour nous offrir une eau propre : par exemple les nitrates issus des productions agricoles intensives locales sont éliminés par une station de dénitrification très sophistiquée. Mais ces installations coûtent  excessivement cher !

 

Du côté des pollutions industrielles il arrive trop souvent que les pollueurs ne soient pas très éloignés via des filiales amies, des entreprises de dépollution …!

 

Et au final, la charge de la réparation des pollutions revient aux habitants consommateurs et beaucoup moins aux auteurs des pollutions chroniques (même si certains d'entre eux versent des taxes symboliques aux agences de l'Eau).

 

Pour un accès à l'eau potable pour tous, nous estimons que la priorité est à la lutte contre les pollutions, et les gaspillages, en encourageant les réutilisations et les procédés de fabrication propres et économes en eau, et évidement, une agriculture respectueuse de l'environnement !!!

 

- Quelques solutions simples

Pour nos futures constructions, nous pensons qu'il est temps d'encourager comme dans d'autres pays modernes, les doubles réseaux qui permettent de réutiliser de l'eau sans risques sanitaires (WC, lave linge...) ou de faire appel à de l'eau non traitée (stockage eau de pluie pour arrosages...).

 

Appliquer un tarif préférentiel aux pratiques économes et vertueuses, soutenir l'équipement des immeubles en dispositifs de stockages des eaux de pluie, et toutes initiatives d'éco construction prenant en compte les économies d'eau potable et la réutilisation..

 

 

2 - Accès gratuit / progressivité tarifaire

- Nous disons non à la charité !

En effet, vouloir obliger une population fragilisée par le chômage, les faibles revenus, à aller au CCAS pour obtenir un bon donnant droit à l'eau moins chère, ou une « tarification sociale de l'eau » est une véritable provocation, une humiliation, entretenant un sentiment de dégoût du « politique » avec comme conséquence un renoncement à ce prétendu droit social...... et un refus d'exercer son droit de citoyen lors des échéances électorales.

 

Il ne viendrait à l'idée de personne de proposer, aujourd'hui, l’accès à l'école publique sous conditions de ressource.... pourquoi devrait-il en être ainsi pour le droit à l'eau ?

 

-   Notre choix de la gratuité d’accès : un acte citoyen, solidaire au service de la collectivité

Dans un monde en passe de devenir intégralement marchandisé, la notion de gratuité bouscule l'idée qu'il faudrait tout mériter à la mesure de l'encours de son compte en banque, et qu'il serait donc possible et juste d'être privé de biens et de services pourtant essentiels.

 

- Proposer des gratuités d’accès, c'est affirmer qu'il existe des « biens » communs (comme l'eau, l'éducation, la santé) et que chaque être humain a un droit inconditionnel à y accéder.

- Mettre en œuvre une gratuité c'est rendre effectif ce droit, quasi instantanément, sans attendre l'objectif louable, mais toujours remis aux «lendemains qui chantent», de l'amélioration des revenus et du travail pour tous.

 

Ce principe étant affirmé, cette politique devra être cohérente sur l’ensemble du territoire de la CDA sur la base d’un service public non délégué (en régie) et d’une gestion démocratisée, et La Rochelle déjà en régie publique, en sera l'exemple, le moteur.

 

 

3 - Alors quelle politique mettrons nous en oeuvre à La Rochelle même ?

  Tout d'abord, dés notre arrivée aux affaires, établir la clarté sur le prix de l'eau potable

Il est en effet essentiel de comprendre pourquoi, alors qu'une régie publique est sensée être moins cher qu'un acteur privé, La Rochelle a été épinglée pour le prix de l'eau potable  et, a cette fin, nous lancerons un audit sur la gestion de l'eau, son prix comme sa qualité, dont les conclusions seront rendues publiques.

 

Ensuite, en concertation avec les rochelais, nous remettrons totalement à plat le règlement du service public de l'eau sur les bases suivantes :

- L’accès à l’eau potable pour tous dans le cadre des usages domestiques étant un droit universel, il sera gratuit (suppression de l’abonnement payant, mise à disposition des compteurs à titre gracieux) et les premiers litres d’eau indispensables à la vie ne seront pas facturés (3l minimum par jour et par personne)  ;

 

- Une tarification progressive pour l’eau et la lutte contre le gaspillage sera instaurée (plus on consommera, plus on paiera, le service pour les premiers m3 sera gratuit). Ainsi, familles et entreprises ne paieront pas le même tarif pour le service de l’eau. A cette fin, un système de tarification différenciée sera mis en place selon qu’il s’agisse de la consommation familiale ou pas ;

 

- En dernier, l’eau étant un bien universel, nous remettrons en cause les captages gratuits pour les entreprises qui in fine commercent et font du bénéfice avec une ressource gratuite dans la nature.

 

 

4 - Que l'on ne vienne pas nous dire que ce n'est pas possible, que l'on ne sait pas faire... Nous n'inventons rien 

Nous proposons de s’inspirer de la régie publique des Lacs de l’Essonne , qui par la mise en œuvre de cette politique et des choix tarifaires pertinents, a permis la baisse de 37% du tarif d'accès au mètre cube pour l'usage familial de l'eau (base de consommation 120m3/an).

 

Exemple de tarification progressive (à titre indicatif tarifs 2014 Régie Publique lacs de l'Essonne)

 

1 - Répartition et progressivité des différentes tranches de consommation

Le tarif applicable au service comprend unepart gratuite sous la forme d’une remise de 3 % de la consommation d’eau correspondant au volume d’eau nécessaire à la survie, et une tarification progressive, selon les tranches suivantes :

 

tranches-copie-1.JPG

A titre de indicatif, à La Rochelle, le prix du m3 d'eau est unique à 1,3600€ (tarif au 16/12/2013) auquel s'ajoute l'abonnement.

 

2 - Part fixe annuelle pratiquée

tranche-2.JPG

 

Une autre politique de l'eau potable au service de l'intérêt général est possible !

 

ENSEMBLE nous la METTRONS EN OEUVRE !

 

 

- Pour en savoir plus sur la politique de l'eau :

- la Charente-Maritime : 2ème département le plus cher du Sud-Ouest

- La Confédération Générale du Logement publie une étude sur le prix de l’eau en France, les tarifs varient de un à quatre ! 

- Le vrai prix de l’eau en France en 2013 : Prix de l'eau : les sept leçons de l'opération transparence

- « Bataille de l’eau » : la justice valide l’aide des Landes aux communes gérant en régie publique

Partager cet article
Repost0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 10:58

1545988 10200553693484629 324373226 n-91503bandeau-mail

Source : La Rochelle 2014 VERTE et OUVERTE

... Nos propositions sont sur de nombreux domaines en rupture avec les politiques menées jusqu'à ce jour que ce soit sur la politique de l'eau et des déchets, du respect des riverains de sites à risques, de l'urbanisme, du logement, de la question des transports ou de la culture.

 

Loin de considérer que l'action politique est inutile ou inefficace, nous pensons qu'au contraire, les politiques locales peuvent être un levier de résistance et d'action dans un contexte de crise économique, sociale, démocratique et écologique.

 

Loin de considérer qu'il faille laisser à des professionnels de la politique les commandes de notre quotidien, nous voulons mettre en œuvre un autre mode de gouvernance qui accorde toute sa place à l'initiative citoyenne et place l'éthique au cœur de toutes les politiques.

 

Loin de considérer que la mise en concurrence des hommes et des territoires dans une logique de compétitivité constitue la solution aux défis écologiques, économiques et sociaux, nous pensons qu’il faut sans tarder engager nos territoires du quotidien dans la transition écologique.

 

Plus qu’une force de propositions, nous voulons être une force d’actions qui n’ont toujours pas été menées jusqu’à maintenant à La Rochelle.

 

Agir local pour changer global, c'est le défi qu'ensemble nous souhaitons relever avec vous.

 

"La Rochelle VERTE et OUVERTE", nos ENGAGEMENTS au fil des jours :

 

- Nos 30 propositions pour l'INTÉRÊT GENERAL (présentation globale)

 

NOS ENGAGEMENTS en QUELQUES DÉTAILS pour l'intégralité des

engagements ...ICI

 

VIVRE MIEUX LA VILLE AU QUOTIDIEN : RISQUES INDUSTRIELS

- Vivre mieux la ville au quotidien et s'affranchir des risques industriels ;

- Nous ferons inscrire dans le SCOT l’interdiction d’implantation de nouvelles usines à risques classées SEVESO (risques industriels) ;

- Nous nous opposerons à l'installation de projets industriels venant compromettre les productions locales (risques industriels) ;

- Nous refuserons l'implantation de sociétés intervenant dans la chaîne de fabrication des agrocarburants (risques industriels) ;

- Nous refuserons que La Rochelle et la CDA soient une terre d'asile pour les industries utilisant notre territoire pour spéculer sur le marché carbone (risques industriels) ;

- Nous veillerons à ce que l'industriel ne doit pas exonéré de ses obligations de sûreté de son installation  et de ses abords (risques industriels) ;

- Nous soutiendrons toutes les initiatives d'accueil, développement et recherche sur les éco industries (risques industriels).

 

REORIENTER LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

- Créer un pôle de recherche et de technologies nouvelles (voir point 2) ;

- Créer une monnaie locale, outil pour réorienter le développement économique ; 

- Revoir les tarifs de bus urbains (RTCR+Yélo fusionnés) et étudier l'évolution vers la gratuité (comme à Compiegne - Châteauroux - Aubagne – Castres/Mazamet....) ;

- Mettre en œuvre un ramassage gratuit généralisé et individualisé (numéro vert) des encombrants (point 1 : Pour une gestion valorisée des déchets) ; 

- Prendre des mesures pour libérer l'économie de la finance (voir point 6) ;

- Développer et soutenir le secteur de l'économie sociale et solidaire (point 7) ;

- Nous agirons pour une gestion optimale et citoyenne des recettes fiscales (point 9) ;
- Oeuvrer pour un tourisme diversifié, culturel et de villégiature (
point 4) ;

- Réorganiser la filière agricole et développer des activités économiques de proximité (point 5) ;

- Création d’une filière d’excellence de déconstruction navale et/ou de déconstruction de bateaux de plaisance, et développement d’un pôle d’éco-construction navale (point 2) ;

 

AMENAGER LA VILLE DES COURTES DISTANCES
- Repenser globalement les schémas de déplacements individuels et collectifs en les adaptant aux différents modes de déplacements (vélo, bus, etc.....) et en prenant en compte le handical (Aménager la ville des courtes distances) ;
-
Agir contre l'engorgement des entrées de ville (RN 11, 137... ), offrir une alternative au tout voiture ; 

- Agir pour la réalisation concrète du grand contournement ferroviaire de La Rochelle ;

- Cesser de faire passer tous les bus Place de Verdun, pour aller d'un quartier  à un autre ;

- Impulser la réouverture des haltes ferroviaires  Aytré, Dompierre … et bien sûr en Aunis ; 

- Desservir les zones industrielles de Périgny, de la Pallice dans le cadre d'un futur tramway, trolleybus ou utiliser les infrastructures existantes pour des liaisons TER ou tram-train ; 

- Agir pour un véritable cadencement ferroviaire en direction de Niort, Rochefort, Marans ; 

- Réduire les circulations de fret routier au profit du ferroviaire en imposant aux entreprises le raccordement au réseau ferroviaire ;

 

DIMINUER LE COÛT DE LA VILLE
- Négocier une charte des déchets associant industriels/commerçants pour limiter les déchets à la source (point 5) ;

- Retour des délégations de services publics et SPL en régies publiques : eau, déchets, transports, pompes funèbres...(point 6) ;

- Baisser la taxe des ordures ménages en instaurant une tarification progressive et incitative (à la place du dispositif en vigueur) (point 5) ;

- Notre politique pour l'eau potable ;

- Fournir gratuitement à chaque foyer des outils de compostage (point 5) ;

- Soutenir les initiatives locales et associations dans les actions renforçant le lien social (point 3) ;

- Optimiser l'utilisation de l'argent public et ne pas augmenter les impôts (point 2) ;

 

LOGEMENT&URBANISME

- Mobiliser les logements vides dans le parc privé comme dans le parc social public (point 2) ;

- Baisser de 15% le montant des loyers dans le parc social de plus de 25 ans (point 2) ;

- Soutenir les associations qui mettent en place des projets d’insertion par le logement (point 2) ;

- Faire diminuer les factures énergétiques par l’isolation thermique des logements ;

- Favoriser en agissant sur la fiscalité locale les formes d’habitat partagé et la remise sur le marché de la location à l’année d’appartements loués à la semaine (point 2) ;

- Appliquer la taxe sur les logements vacants (TLV 2013) (point 2) ;

- Pas d’expulsion sans solution de relogement. Notons que l’expulsion a un coût très élevé pour la collectivité en particulier quand des enfants doivent alors être placés en famille d’accueil (point 2) ;

- Anonymat des dossiers présentés en commission d’attribution des logements sociaux (point 2) ;

- Etablir une Charte des promoteurs et une charte des propriétaires pour modérer les prix (point 2).

- Un toit, un droit (pour en savoir plus... chap. 1) ;

- La collectivité doit reprendre en main l’urbanisation de son territoire (pour en savoir plus... chap. 3) ;

- ZAC du Parc des expositions (pour en savoir plus... chap.  3) ;

- Une étude sera menée quartier par quartier et les divisions immobilières encadrées par des règles urbaines (pour en savoir plus... chap. 4) ;

- Des contre exemples d'aménagements que nous ne voulons plus voir (pour en savoir plus... chap. 4) ;

- Redynamiser les cœurs de chaque quartier Rochelais (pour en savoir plus... chap. 4) ;

- Protéger et ouvrir au public les espaces naturels littoraux (pour en savoir plus... chap. 5) ;

- Pour les marais de Tasdon, nous proposons (pour en savoir plus... chap. 5) ;

- Préserver les espaces agricoles (pour en savoir plus... chap. 6).

 

EDUCATION, JEUNESSE, SPORT ET EDUCATION POPULAIRE

- 1 - Culture.....  pour en savoir plus ;

- 2 - Jeunesse..... pour en savoir plus ;

- 3 - Education populaire.... pour en savoir plus ;

- 4 - Education..... pour en savoir plus ;

- 5 - Sport....  pour en savoir plus ;

 

QUELLE DEMOCRATIE LOCALE POUR UNE VILLE EN TRANSITION ?

- Nous avons signé la charte ANTICOR 2014 et nous l'appliquerons (point 2) ;

- Réunion systématique de groupes de travail (commissions extra municipales) associant élus et non élus sur des thématiques précises = faire le pari de l'intelligence collective (point 2) ;

- Consultation effective de la population sur les grands projets avec information, débat publique et vote dans le cadre du référendum décisionnel local (ex : la gratuité des transports urbains) (point 2) ;

- Mise en place d'un « service municipal de la vie démocratique », doté d’élus, de moyens financiers et humains en lieu et place des délégations existantes : citoyenneté et vie des quartiers (point 2) ;

- Redéfinition du rôle des comités de quartiers et des conseils de secteurs notamment pour leur permettre de préparer les conseils municipaux avec le citoyens y compris en utilisant les nouvelles technologies pour permettre à la population de formuler leur choix (point 2) ;

- Redéfinition du rôle des comités de quartiers et des conseils de secteur notamment pour leur accorder un droit de questions aux conseils municipaux et formuler des choix y compris en utilisant les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) (point 2) ;

- Mise en place du budget participatif pour permettre à des structures (comité de quartiers, initiatives citoyennes) d'impulser des projets (point 2) ;

 

Partager cet article
Repost0

Rédacteur

  • Pour une Révolution citoyenne par les urnes
  • Retraité SNCF, engagé politiquement depuis l'âge de 15 ans, militant du PCF de 1971 à 2008, adhérent au Parti de Gauche et à la France Insoumise depuis leur création, syndicaliste CGT, conseiller Prud'homme depuis 1978.
  • Retraité SNCF, engagé politiquement depuis l'âge de 15 ans, militant du PCF de 1971 à 2008, adhérent au Parti de Gauche et à la France Insoumise depuis leur création, syndicaliste CGT, conseiller Prud'homme depuis 1978.

La France insoumise

-Pour une MAJORITÉ POPULAIRE, renforcer la France insoumise pour GAGNER !

🔴  La France insoumise et ses 75 députés sont au service des Françaises et des Français face à l'inflation et l'accaparement des richesses par l'oligarchie.

✅ La dissolution, nous y sommes prêts ! 
Avec la #Nupes, la France Insoumise propose l’alternative 


📌 Retrouvez notre stratégie et les axes de travail pour, ensemble, faire gagner le peuple, la France insoumise... ✍️ cliquez ci-dessous 👇

 

POUR UNE MAJORITÉ POPULAIRE Renforcer la France insoumise pour gagner !

 

-N'attendez pas la consigne !

✅ Pour rejoindre la France insoumise et AGIR ENSEMBLE pour GAGNER : cliquez ci-dessous 👇

 

La France insoumise

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon : cliquez ci-dessous 👇

 

- Le blog de Jean Luc Melenchon : cliquez ci-dessous 👇

Jean-Luc Mélenchon le blog

 

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Le JOURNAL L'INSOUMISSION

✍️ cliquez ci-dessous 👇

L'Insoumission

 

✅ S'inscrire à la Newsletter 👇

 

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇