Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 11:17
On en parle ! Les nouveaux chiens de garde
Décryptage des liens entre le pouvoir politique, les milieux patronaux.... et les médiats à leur service

Source : Jean-Baptiste Celli pour le Parti de Gauche

Retour sur la diffusion le 4 mai dernier par la chaîne LCP du documentaire « Les nouveaux chiens de garde ».

  • Rappelons pour tous ceux qui ne l'ont pas vu, que ce film a connu un énorme succès début 2012 avec plus de 250 000 entrées cinéma, ce qui en a fait le documentaire français le plus vu depuis dix ans. Les médias se sont bien gardés de le faire savoir. Normal : « Les nouveaux chiens de garde » mord cruellement les mollets des médias, de leurs propriétaires (Bouygues, Dassault, Bolloré, Lagardère, Pinault, Arnault, Rothschild, Pigasse, Crédit Mutuel, etc.) et de ceux qui les servent, grands présentateurs vedettes, éditorialistes, experts de tout poil.
  • Avec courage, le film "Les nouveaux chiens de garde" s’attaque bille en tête aux médias dominants. Et du courage il en faut. Parce qu’avec ces derniers, un seul faux pas et c’est le reflexe corporatiste du tous contre un qui prend le pas. Il n’y a qu’à voir le générique de fin du documentaire. Celui-ci déroule les critiques parues dans les médias, du livre éponyme de Serge Halimi qui a inspiré le film. Elles ne font pas dans la dentelle : toutes sont à charge. Mais qu’importe puisque c’est justement cette unanimité, cachée sous le dehors d’un soi-disant pluralisme, que le documentaire veut dénoncer.
  • Et il y parvient allègrement. Le résultat qui mélange images d’archives et enquêtes récentes est percutant. Le documentaire débute avec ces images d’une émission de 1993 dans laquelle Anne Sinclair et Christine Ockrent rient au souvenir du ministre Alain Peyrefitte qui dans les années 60 s’invitait à la télévision pour décider du contenu des programmes. « C’est antique, c’est soviétique », s’esclaffent-elles. Mais, ironie de l’histoire, c’est le spectateur du film qui rit à présent. Quelle douceur de voir en effet ces deux épouses de ministre se draper dans le manteau de l’indépendance dite « moderne » et de la neutralité. Pire, elles ne se rendent même pas compte que cette prétendue indépendance est justement le résultat de la décision du ministre dont elles se moquent. « L’animateur sera comme un meneur de jeu qui devra s’effacer pour laisser la place soit aux images soit aux meilleurs spécialistes d’une question pour permettre une meilleur objectivité et la dépolitisation », annonçait-ce dernier en 1964. Le film montre que c’est précisément ce vieux rêve de droite qui a été réalisé depuis avec zèle par les chantres de la pseudo objectivité journalistique : faire de la politique sans en avoir l’air.
  • Et pas n’importe quelle politique. Car derrière le masque se cache la connivence avec les puissances de l’argent : conférences pour la promotion des groupes privés, payées à prix d’or à des présentateurs télé ; faux experts qui se partagent les plateaux et martèlent sans cesse l’unique et même message libéral ; collusion de tout ce petit monde avec celui de la finance lors des fameux diners du Siècle. Bref avec ce film il n’y pas que le roi qui est mis à nu. Ses serviteurs le sont également. Réjouissant.

Jean-Baptiste Celli

Partager cet article
Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 11:25
Comprendre le Cauchemar Européen pour agir

La construction européenne est souvent présentée comme un rêve de paix, de prospérité et d’amitié entre les peuples. Aujourd’hui, elle est synonyme de chômage, de régression sociale et de négation de la souveraineté des peuples. Le rêve a viré au cauchemar.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 08:44

Jeudi 24 avril 2014, au lendemain de la visite chahutée de François Hollande à Carmaux, Jean-Luc Mélenchon a visité le musée Jaurès à Castres, dans le même département. Chaleureusement accueilli, il y a prononcé un discours pour célébrer Jaurès et dénoncer l'imposture de l'hommage de François Hollande.

"Nous célébrons Jaurès !" - J.-L. Mélenchon
Partager cet article
Repost0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 13:30

Apprenez en quelques minutes ce qu'est la création monétaire par le crédit, le système des réserves fractionnaires, et l'article 123 du traité de Lisbonne... sans lesquels il est impossible de comprendre l'origine des" dettes publiques et privées" qui ravagent l'ensemble des pays développés.... et les solutions à mettre en œuvre pour sortir de l'austérité que l'on nous impose au nom de "la dette".

 

 

- Comprendre pour débattre, proposer et agir !

L'issue : faire un audit de la dette publique...... et s'affranchir du traité de Lisbonne et construire une autre Europe comme le propose le Front de Gauche.

 

 

- Et voilà ce qu'en disent nos amis belges qui eux aussi sont soumis à l'austérité au nom de la dette.......

 

- La dette de la France résulte des cadeaux fiscaux fait aux riches, révèle une étude

Le discours dominant sur la dette publique prétend qu’elle découle d’une croissance excessive des dépenses publiques. Or un examen des faits montre que la dette publique a été largement constituée par des politiques économiques favorables aux créanciers et aux riches.

 

Cette étude a été réalisée par un un groupe de travail du Collectif pour un Audit citoyen de la dette publique et publiée le 27 mais 2014. Elle se veut une contribution au nécessaire débat public sur des questions cruciales : d’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ? Les réponses apportées à ces questions détermineront notre avenir.

 

Télécharger la version complète du rapport

 

 

 

 

- Résumé du rapport :

59% de la dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêt excessifs

Tout se passe comme si la réduction des déficits et des dettes publiques était aujourd’hui l’objectif prioritaire de la politique économique menée en France comme dans la plupart des pays européens. La baisse des salaires des fonctionnaires, ou le pacte dit « de responsabilité » qui prévoit 50 milliards supplémentaires de réduction des dépenses publiques, sont justifiés au nom de cet impératif.

 

  • Le discours dominant sur la montée de la dette publique fait comme si son origine était évidente: une croissance excessive des dépenses publiques.

 

Mais ce discours ne résiste pas à l’examen des faits. Dans ce rapport nous montrons que l’augmentation de la dette de l’État – qui représente l’essentiel, soit 79%, de la dette publique – ne peut s’expliquer par l’augmentation des dépenses puisque leur part dans le PIB a chuté de 2 points en trente ans.

 

Si la dette a augmenté c’est d’abord parce que tout au long de ces années l’État s’est systématiquement privé de recettes en exonérant les ménages aisés et les grandes entreprises : du fait de la multiplication des cadeaux fiscaux et des niches, la part des recettes de l’État dans le PIB a chuté de 5 points en 30 ans.

 

Si l’État, au lieu de se dépouiller lui-même, avait maintenu constante la part de ses recettes dans le PIB, la dette publique serait aujourd’hui inférieure de 24 points de PIB (soit 488 milliards €) à son niveau actuel.

 

C’est ensuite parce que les taux d’intérêt ont souvent atteint des niveaux excessifs, notamment dans les années 1990 avec les politiques de « franc fort » pour préparer l’entrée dans l’euro, engendrant un « effet boule de neige » qui pèse encore très lourdement sur la dette actuelle.

 

Si l’État, au lieu de se financer depuis 30 ans sur les marchés financiers, avait recouru à des emprunts directement auprès des ménages ou des banques à un taux d’intérêt réel de 2 %, la dette publique serait aujourd’hui inférieure de 29 points de PIB (soit 589 milliards €) à son niveau actuel.

 

L’impact combiné de l’effet boule de neige et des cadeaux fiscaux sur la dette publique est majeur : 53% du PIB (soit 1077 milliards €). Si l’État n’avait pas réduit ses recettes et choyé les marchés financiers, le ratio dette publique sur PIB aurait été en 2012 de 43% au lieu de 90 % comme le montre le graphique ci-contre.

 

Au total, 59% de l’actuelle dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêts excessifs.

 

 

 

 

 La hausse de la dette publique provient pour l’essentiel
des cadeaux fiscaux et des hauts taux d’intérêt

Source : Insee, comptabilité nationale ; calculs CAC

 

Le rapport d’audit propose aussi une évaluation des impacts des paradis fiscaux ainsi que de la crise financière de 2008 dans l’envolée de la dette publique.

 

Au total, il apparaît clairement que la dette publique a été provoquée par des politiques économiques largement favorables aux intérêts des créanciers et des riches, alors que les sacrifices demandés aujourd’hui pour la réduire pèsent pour l’essentiel sur les salariés, les retraités et les usagers des services publics. Cela pose la question de sa légitimité.

 

Le rapport se conclut par une série de propositions destinées à alléger le fardeau de la dette (près de 50 milliards d’euros d’intérêts par an et plus de 100 milliards de remboursements) pour rompre avec le cercle vicieux des politiques d’austérité et financer les investissements publics dont l’urgence sociale et écologique n’est plus à démontrer.

 

La réalisation d’un audit de la dette publique effectué par les citoyens ou sous contrôle citoyen, devrait permettre d’ouvrir enfin un véritable débat démocratique sur la dette publique. Ce débat devrait amener à déterminer quelle partie de cette dette est jugée par les citoyens comme illégitime. Les premières évaluations ici proposées par le groupe de travail du Collectif pour un audit citoyen se veulent une contribution à ce débat.

 

Ont participé à l’élaboration du rapport :

  • Michel Husson (Conseil scientifique d’Attac, coordination),
  • Pascal Franchet (CADTM),
  • Robert Joumard (Attac),
  • Evelyne Ngo (Solidaires Finances Publiques),
  • Henri Sterdyniak (Économistes Atterrés),
  • Patrick Saurin (Sud BPCE

 

Pour en savoir plus :

- Thomas Guénolé : "La dette, la dette, la dette!", cet argument antisocial que l'on vous rabâche est bidon

Partager cet article
Repost0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 11:46

Présenté par : le Parti de Gauche  avec sa Télé de Gauche et Raoul Marc-Jennard

 

-  La brochure éducative du Parti de Gauche à votre disposition en téléchargement ICI

Formation sur le Grand Marché Transatlantique en deux parties
Partager cet article
Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 10:50

- Coup d'état ou mobilisation citoyenne magnifique ?
Une vidéo de 37 minutes tournée à vif après la manifestation du samedi 12 avril place de la nation à Paris. Des militants du Parti de Gauche donnent leur point de vue sur la victoire aux municipales à Grenoble et répondent aux interprétations fallacieuses de la presse, de la direction nationale d’Europe Ecologie les Verts et d’un certain nombre d’orphelins de l’accord avec un PCF qui avait choisi de soutenir le PS… Quelque chose d’important s’est passé dans cette ville...

 

Dans une autre dimension, la démonstration est aussi faite que l'on peut battre le parti socialiste et construire une alternative politique dans ce pays !

Partager cet article
Repost0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 09:54

Les résistants ne se sont pas seulement battus contre Hitler et contre les nazis : ils avaient un idéal...

Ils l'ont consigné dans le Programme du Conseil National de la Résistance  adopté dans la clandestinité le 15 Mars 1944 (voir le texte intégral du (voir le texte intégral du Programme du Conseil National de la Résistance) et aimeraient bien qu'on n'oublie pas complètement leur héritage, ce pour quoi ils se sont battus !

Lors de la commémoration du 60ème anniversaire du programme du Conseil National de la Résistance, 13 résistants de la première heure avaient lancé un appel aux jeunes générations, pour que la flamme de la résistance ne s'éteigne jamais.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 12:14
1871-2014 : la Commune fête ses 143 ans.

" La Commune fut l'une des expériences les plus démocratiques depuis l'aube de la société de classes " Karl Marx[1]

 

La Commune de Paris est une période insurrectionnelle de l’histoire de Paris qui dura un peu plus de deux mois, du 18 mars 1871 à la « Semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871. Cette insurrection contre le gouvernement, issu de l’Assemblée nationale qui venait d’être élue au suffrage universel masculin, ébaucha pour la ville une organisation proche de l’autogestion ou d’un système communiste.

La Commune est à la fois une réaction à la défaite française de la guerre franco-prussienne de 1870 et au siège de Paris, et une manifestation de l’opposition entre le Paris républicain, considéré comme « rouge », et une Assemblée nationale à majorité monarchiste.

 

Sources : Eric Durand | Mis à jour le 1er juin 2020

- Le 28 mars 1871, la commune de Paris était proclamée.

Comme chaque année, la commémoration de ce gouvernement insurrectionnel, principalement ouvrier, a débuté le 18 mars notamment à Paris.

Née d'un réflexe patriotique et républicain, l'expérience des Communards porte un projet démocratique, social et égalitaire qui interpelle encore aujourd'hui.

 

 

- La Commune symbolise la rupture entre le travail et le capital 28 mars.

Nombre des éléments portés par la Commune de Paris ont été repris dans le Programme du Conseil national de la résistance, que le patronat, la bourgeoisie, et notamment les gouvernements de droite et sociaux libéraux s'emploient à vouloir éliminer.

 

 

- Comprendre, évoquer, perpétuer le souvenir de la commune, c'est faire oeuvre utile pour construire l'avenir.

C'est ce que je propose au travers de ces quatre documents vidéo.

 

- La Commune de Paris en Chanson  

Partager cet article
Repost0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 12:06
J.-L. Mélenchon à propos de la vie de Louise Michel dans "Label Histoire" sur France3 IDF
J.-L. Mélenchon à propos de la vie de Louise Michel dans "Label Histoire" sur France3 IDF

Jean-Luc Mélenchon : « Nous plaçons le Parti de Gauche sous l'auspice tutélaire des deux visages qui dorénavant nous accompagneront : Jean Jaurès et Louise Michel[2] »

 

L’institutrice et poétesse Louise Michel[1disparut en 1905, année de la séparation des Églises et de l’État et de la première phase de la révolution russe. Celle que la presse surnomma « la grande druidesse de l’anarchie » fut l’une des figures de la Commune de Paris et appuya, déportée en Nouvelle-Calédonie, la lutte des Kanak contre le régime colonial au nom des idéaux qui l’avaient justement poussée dans les rangs de la Commune.

Elle fut libertaire et n’en était pas moins, pour reprendre les mots de l’un de ses biographes, « ouverte à toutes les tendances du socialisme révolutionnaire ». Elle fut féministe et insistait sur la nécessité de lier le combat pour l’égalité entre les sexes à celui du prolétariat tout entier.

Elle fut ardente défenseuse des animaux et ne manquait pas de rappeler que leur exploitation, par les humains, était à l’origine de son implication révolutionnaire. Elle fut bien souvent minoritaire et continuait d’en appeler à « la vile multitude » : le peuple, la masse des déshérités, ceux qui font face à la « gueule des canons » et aux « appétits des parasites ». « Tout va ensemble », lançait-elle : on ne saurait mieux dire.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 08:56

- Avez vous entendu parler du traité transatlantique ?

Il est vrai que 2014 est une année à l'actualité chargée et que beaucoup de sujets sont sources de discordes profondes. Pourtant, se prépare en toute discrétion, l'un des engagements politiques et économiques les plus importants.

La perspective d'une union intercontinentale se renforce avec le Partenariat transatlantique pour le commerce et l'investissement (PTCI) qui est une pierre de plus à l'édifice entrepris par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

 

L'Union européenne négocie en totale opacité des traités juridiques avec le Canada et les Etas-Unis.

Cela illustre parfaitement le fonctionnement de l'Union Européenne et plus généralement la façon dont sont prises des décisions qui nous engagent, qui vous engagent. Le fait que certains décident pour d'autres, sans même les consulter, n'est-ce pas là une cause de discordes profondes ?...

 

Vous voulez en savoir plus ? Alors visionnez les documents ci-dessous.

- Les enjeux du Grand Marché Transatlantique ou TAFTA... (conférence-débat) - Raoul-Marc Jennar

 

- Pour en savoir plus encore, les explications de Jean Luc Mélenchon

Partager cet article
Repost0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 11:53

Le 30 mars 2014, Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence de presse sur le deuxième tour des élections municipales. Il a vu dans le résultat une sanction de la politique du gouvernement et a dénoncé le sectarisme du PS dans des villes comme Toulouse. Jean-Luc Mélenchon a appelé à construire "une nouvelle gauche, capable d'être majoritaire dans notre pays". Il a souligné l'excellent résultat de la liste PG-EELV à Grenoble, dans lequel il a vu "une magnifique leçon de choses" qui apportait "une grande espérance" et "un vent frais". Jean-Luc Mélenchon a enfin appelé les élus socialistes à rompre les rangs et à rejoindre l'opposition de gauche à la politique du gouvernement.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 11:33

C'était mardi 11 mars, lors de l'enregistrement du débat avec les candidats aux municipales organisé par France Bleu, Célà TV et « Sud Ouest »

Partager cet article
Repost0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 23:41
Partager cet article
Repost0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 21:22

Débat organisé par l'association l'Esprit Citoyen à l'Oratoire pour l'ensemble des candidats aux municipales de La Rochelle.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 15:45

Débat organisé par l'association Vie à Mireuil où la totalité des candidats pour les municipales de La Rochelle a été invitée. 6 candidats ont répondu présent.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 13:16
François Delapierre : La bombe de la dette étudiante

François Delapierre est secrétaire national du Parti de Gauche, chargé de la bataille idéologique et du programme.

 

-En savoir plus

Après la crise des subprimes de 2008, une nouvelle bulle financière se prépare à exploser : celle de la dette étudiante. Elle est le fruit pourri de la marchandisation, rampante ou assumée, de l’université. Alors que le temps des études devrait être celui d’une émancipation intellectuelle et sociale, il devient le sas d’entrée dans une prison pour dette.

 

Au Québec, en Grande-Bretagne, au Portugal, en Tunisie… étudiants et jeunes précarisés se sont mobilisés contre la dégradation des diplômes et la déqualification des diplômés. C’est un bras de fer planétaire aux enjeux immenses pour toute la société. Déjà, l’université française est minée par cette nouvelle contradiction du capitalisme.

 

- Par : François Delapierre

Éditions : Les Editions Bruno Leprince

Date de parution : 7 mars 2013

Pages : 76

Disponibilité : chez l'éditeur Les Editions Bruno Leprince

Format : 120 x 170 mm

Prix papier TTC : 3 €

 

 

-La bombe supérieure : l'explosion politique et économique de l'endettement étudiant

Précariat diplômé, qualification dégradée, créance pourries...une nouvelle contradiction menace le capitalisme de notre époque. Conférence de François Delapierre, le mardi 20 novembre, à l'usine.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇