Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 14:00
Refonder la gauche ? Méfions nous des évidences de " l'union "
Refonder la gauche ? Méfions nous des évidences de " l'union "
Refonder la gauche ? Méfions nous des évidences de " l'union "

Ça y est c'est reparti !

 

- Comme après chaque élections les écuries défaites de gauche commencent à appeler à l'union " sans hégémonie ".... ce qui nécessite méfiance..... et réflexion car tout n'est pas à refaire ! 

- Force est de constater que seul 15% des Français déclarent se reconnaître dans la notion de " Gauche[19] " !

- Le sort de la gauche n’intéresse qu'elle même : " Fédérons le peuple sur des valeurs de gauche[18] " !

- L'enjeu : " ramener la gauche au peuple "... ou " ramener le peuple à la gauche[17] " ?

 

En effet, c’est fou le nombre d’individus qui, après avoir voulu « rassembler la gauche » en 2016, veulent aujourd'hui (si ce n'est eux, ce sont leurs successeurs) « refonder la gauche ». A cette époque là, je leur disais déjà : « C'est le peuple que nous voulons rassembler, pas les partis ! [15

 

Ainsi, c’est devenu un leitmotiv, une petite musique chantée en chœur – mais pas en cadence – par l’ensemble des héritiers de ce qui fut la galaxie PS[2]. Y compris chez ceux qui, comme Le Drian, ont tourné le dos à la « gauche » pour aller pantoufler dans un gouvernement dont le langage et les politiques sont clairement néolibérales.... et la " maladie " s'étend au PCF[4]. Elle s'étend aussi au sein de la France insoumise avec Clémentine Autain pour qui " TOUT SERAIT A REFAIRE " et lance son fameux « Big bang[3 - 13] » en appelant à un rassemblement politique et citoyen plus que flou[14] qui au passage d'ailleurs fait une croix sur la France Insoumise[12].

 

La préparation des élections européennes a ravivé ce discours et leurs résultats[1] à été l'occasion pour certains de croire que leur heure était venue. Il faut dire que le niveau de fragmentation de la gauche du spectre politique atteint des niveaux impensables il y a seulement quelques années. Alors qu’elle ne rassemble au total guère plus de 31,7% des voix[1] – et encore, en raclant les fonds de tiroir – la gauche historique fournit une bonne demie-douzaine de listes, dont, sauf l'exception d'EELV, aucune ne dépasse les 10% des votants. Mais il n’y a pas que ça : lorsqu’on regarde les chiffres, on s’aperçoit que l’ensemble de la gauche est en pleine déliquescence, avec des organisations qui voient leur audience baisser. C’est le cas du PS, du PCF,… mais aussi de LFI et de Génération.s. Nous avons aujourd’hui une gauche qui non seulement est fragmentée, mais dont les fragments se rabougrissent a vu d’œil. Et dans le reste de l’Europe, c’est plus ou moins la même chose. Le phénomène est donc trop global pour l’attribuer simplement aux erreurs stratégiques ou tactiques de tel ou tel dirigeant et notamment Jean-Luc Mélenchon.

 

Il y a une crise politique globale et en son sein, une crise de la gauche, et cette dernière est profonde au-delà des choix de campagnes et politiques des uns et des autres car pour nombre de nos concitoyens le mot " gauche " ne veut plus rien dire !

 

Sources : Refonder la gauche : mission impossibleMédiapart par RODOLPHE P. ; Arnaud Guvenatam | modifié le 02 juillet 2020

Même plus le temps d'avaler les résultats indigestes et déjà Ian Brossat et le PCF d'entonner le refrain de la " nécessaire union ", déjà Guillaume Balas[5] et Génération.s se mettent sur le registre. Côté écolo d'EELV, on " savoure " la victoire et on commence à se la jouer macron-compatible[6]. A la FI, c'est l'inénarrable Clémentine Autain qui charge lourdement Jean-Luc Mélenchon. Idem du côté d'Olivier Besancenot. Olivier Faure, celui PS-PP enjoint LFI de se coucher derrière lui alors que son score est plus bas. Dans les syndicats quelques bruissements aussi se font entendre pour qui sait tendre l'oreille.

 

-

Et les questions vont bon train ! Les affirmations aussi d'ailleurs visant J.L Melenchon !
Il y a ceux qui parlent de la FI sans y être mais et sans être des adversaires, ceux qui en parlent en y étant (membres de la FI)... le tout sans connaitre son fonctionnement autrement qu'a travers de ce qu'en disent les médias et nos adversaires. A tous ceux là, je leur dirai :

  • J.L. Melenchon n'est pas responsable de notre échec temporaire. La stratégie de la campagne des européennes n'est pas le choix d'un seul homme, elle est collective !
  • Est-il la bonne personne pour l'avenir ? Et quand on parle de l'avenir on se place à quelles échéances ? Ce qui est sur, c'est que JLM n'a d'autre fonction que celle de président du groupe des députés insoumis, et qu'a ce poste là.... il est à sa place et la tient... affirmant dignement " Je suis au combat et j’y resterai jusqu’à mon dernier souffle[10] "

 

Alors, non, Jean-Luc Mélenchon n'a pas échoué. La réussite totale n'est pas si facile à atteindre et bien peu raisonnables sont ceux qui croient qu'elle peut arriver d'un coup de baguette magique. La réussite totale ne viendra pas non plus de façon linéaire, avec une progression mathématique à chaque élection.

 

Et maintenant ? 

Nous pouvons perdre une bataille (celle des européennes) parce-que nous n'avons pas mesuré à sa juste valeur ce qui a bougé dans le pays, sous estimé tel ou tel aspect des mouvements d'opinion, commis une erreur tactique, voire par un discours anti-Macron, alimenté inconsciemment le vote protestataire RN... cela ne veut pas dire que l'on a perdu le combat et qu'il faut tout " refaire " afin que celui-ci continue..... et soit victorieux !

 

 

-

On nous dit : " L'unité, l'unité, l'unité. Les gens attendent l'UNITÉ ". Mais d'abord sur quoi et avec qui ? Un programme commun, une gauche plurielle, une synthèse hollandaise ?

Prenons l'écosocialisme[7] par exemple. L'idée semblerait aller de soi au moment du péril climatique et du niveau d'inégalités jamais atteint. Mais que met on derrière : L'indépendance énergétique par exemple ? Fort bien, les communistes militeront donc pour l'arrêt des centrales et les Verts pour un plan très incitatif et une économie mixte ? Une agriculture paysanne, bio et de filières courtes ? Le PS votera donc contre la PAC au parlement européen ? Désindustrialisation et décroissance ou relocalisation et made in France ? Protectionnisme ? Argh nationalisme répondront les socialos. (Sur)Taxe sur les carburants ? Bonne idée pour EELV toujours les mêmes qui paient clamera LFI.

 

  • Défense européenne, défense française, défense américaine ? Autant de chapelles que de gauches ;
  • Souveraineté nationale, fédéralisme européen, no border ? Autant de nuances d'Europe que d'électeurs de gauche... ;
  • Augmenter le SMIC ? Oui à 1500 net ici, 2000 brut là bas. Et si on favorisait d'abord le retour à l'emploi même sous payé dira t on chez les modérés ;
  • Qui de Trump, Poutine ou Xi Jinping choisir parmi les affreux ? Non le pire c'est Maduro ;
  • La mondialisation : une chance ? un potentiel ? un danger ? un ennemi ?... ;
  • La laïcité, le communautarisme aucun accord là dessus non plus ;
  • La liste à la Prévert est infinie. Autant de sujets de discorde ;
  • Alors quoi une union antiraciste pour le progrès sociétal et le droit des LGBT. Un village Potemkine, ça on sait faire. On peut appeler cela un Terra Nova aussi... ;

Seul un programme assumé et radical peut faire gagner la gauche. Un village Potemkine de plus, peut la propulser au pouvoir et la faire gouverner...à droite. Un programme, ce serait un bel Avenir En Commun non ?

 

 

-

On nous dit..... après le 26 mai, face au risque RFN/RN il faut construire un nouveau « cadre de rassemblement politique et citoyen » à gauche  !

Mais qui, jour après jour, avec les politiques suivies par la droite sous Sarkozy et ensuite par Hollande, a alimenté le vote FN ? Qui, aujourd'hui, instrumentalise le RN/FN (pour se présenter comme la seule issue possible en 2022)....  sinon Macron !  Les responsables de la montée du FN/RN sont les locataires successifs de l'Elysée, de Matignon et pour une part identique parmi ceux qui, au parlement, ont soutenu ou soutiennent leur politique et dont certains, aujourd'hui appellent au rassemblement de la gauche !

 

Alors, on cherche toujours à rassembler la " gauche " ou la " gôche " ?

  • Ceux qui prêchent ce rassemblement auraient-ils oublié que lors du 1er tour des présidentielles de 2017 les partis " de gauche " n'avaient recueillis au total que 9 978 128 voix sur un total de 36 054 394 exprimés, soit seulement 27,65% des exprimés[9].

Mais aussi :

  • Ceux qui prêchent ce rassemblement auraient-ils oublié que lors des présidentielles de 2012, il y avait eu le 21 avril :  8 359 440  abstentionnistes soit 20,29% de l'électorat.
  • Ceux qui prêchent ce rassemblement auraient-ils oublié que lors des présidentielles de 2017, il y avait eu le 23 avril :  10 578 455  abstentionnistes soit 22,23% de l'électorat.

Ce qui signifie que 20,29 % de l'électorat en 2012 et 22,23% de l'électorat en 2017 ne se reconnaissent pas dans la notion de " gauche " partisane.

 

- C'est surtout à eux (abstentionnistes, citoyens " apolitiques", électeurs potentiels de gauche égarés au RN par dépit...) qu'il convient de donner la parole ;

- C'est d'abord avec eux qu'il convient de construire une perspective, un espoir...  pour créer l'envie de s'inscrire sur les listes électorales, de s'engager dans la vie politique, parce-que nous ne représentons pas d'intérêts partisans, nous n'avons de compte à rendre à personne sinon à nous même.... que notre raison d'être et d'agir, c'est l'intérêt du peuple !

 

...En conclusion, RASSEMBLONS LE PEUPLE, PAS LES PARTIS qui ne représentent plus qu'eux mêmes !
 

 

-

En définitive, le « cadre de ce rassemblement politique et citoyen » existe pour une nouvelle séquence !

Qu'on se le dise !

La France insoumise n’a pas été conçue pour faire sa laine sur le dos d’une gauche traditionnelle en déclin. Elle n’a certainement rien à gagner à se contenter d’un rôle - fusse-t-il central - dans la sempiternelle recomposition de la gauche radicale[11].

 

Alors, et le « cadre de ce rassemblement politique et citoyen » ?

C'est la proposition de création d'une " Fédération populaire[8] " portée par J.L. Melenchon qui ne sera ni de droite ni de gauche (selon la définition de la sphère partisane et des médias), mais vise à rassembler tous les CITOYENS qui veulent être associés aux décisions, respectés et entendus par les institutions (ce sera le cas avec la VIe République), plus de justice sociale, plus d'écologie, plus de travail, qui veulent aussi la paix et la coopération plutôt que la guerre,... etc... à participer au mouvement d'une France qui refuse de mourir, qui refuse de se soumettre à l'argent roi !

 

Cette Fédération populaire ne tombera pas d'un coup de baguette magique !

C'est à chacun de nous, en tant qu'individu, de rassembler d'autres individus. C'est ça, fédérer le peuple, ça n'est pas recoller des mots usés : communisme, socialisme, gauche… même le mot "écologiste" est usé.

 

Nous avons trois ans pour empêcher que l'extrême finance et l'extrême droite (les deux facettes d'une même politique ultralibérale), tous deux mortifères, ne restent au pouvoir. Dispensons une vision du monde sans égoïsme, sans haine, sans rejet de l'autre, avec la nécessité de préserver la nature et d'arrêter de maltraiter le vivant.


Nous n'avons pas de temps à perdre à écouter les sirènes amères et finalement plus conservatrices, dans la forme de leur pensée, que le monde qu'elles disent vouloir combattre.

 

La « fédération populaire » proposée n'est pas un groupement d'appareils politiques. Elle doit regrouper les citoyens (les classes populaires et les classes moyennes plus favorisées), des syndicats, des formations politiques, des associations.... tous ceux qui n’appartiennent pas à l’oligarchie !.....

 

-

Et si l'on jetait un œil au clivage gauche/droite... pour ceux qui veulent " rassembler la gauche "

La perception du clivage Gauche/Droite dans la population doit nous faire comprendre que pour prendre le pouvoir, et donc être majoritaire, nous devons sortir d'une paresse de positionnement autour de cet axe.

 

L'IFOP livre donc ces statistiques sur l'état du clivage[19].

Force est de constater que seul 15% des Français se déclarent de " Gauche ". Sur ceux se déclarant de gauche, il existe des nuances allant de très à gauche à moyennement de gauche (l'arc allant de LO au PS pour faire gros).

 

Autant le dire tout net, si une seule force hypothétique arrivait à capter l'ensemble de la gauche, ça ne la qualifierait pas pour un second tour de présidentielle. C'est étonnant mais les gens se positionnent davantage au centre et à droite, dans des proportions captant 70% de la population.

 

Lorsque l'on regarde la composition de l'électorat de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle de 2017, les 2 plus gros contingents se déclarent de Gauche et du Centre (36% et 35%). Presque 20% ne se prononcent pas sur cet axe et 11% se déclarent de Droite.

 

Le succès de la candidature Mélenchon est exactement là !... Une capacité à parler à l'ensemble de la société française !

 

Regardez Benoît Hamon, il réunit sur son nom 53% de gens se déclarant de gauche. Pour quel résultat ? 6,36%. Voilà aussi la caractéristique de la déroute Hamoniste : faire une campagne minoritaire.

 

 

-

Finalement, je ne pense même pas qu'il y ait une césure entre " progressistes " et " nationalistes ", mais une chose est sûre, les vieilles étiquettes et vieux clivages sectarisent et isolent.

Je vais prendre un exemple : l'encadrement des salaires de 1 à 20 dans une entreprise. Je me fiche que ce soit perçu " de Gauche ". Ce qui m'intéresse, c'est qu'une majorité des citoyens se disent que oui, l'accumulation sans limite est indécente et pas nécessaire. Qu'il est plus simple d'être heureux dans le partage que dans la compétition et un océan de malheur. La façon dont est présentée la chose est absolument centrale. Car cette proposition pourrait être défendue par le NPA ou LO. Mais s'il fallait convaincre avec le folklore de la IVème Internationale trotskiste, le vocable que seuls les plus militants des militants comprennent, ce serait le meilleur moyen de rendre cette proposition de bon sens totalement indésirable du plus grand nombre.

 

La radicalité des propositions de la France Insoumise ne pose aucun souci, au contraire. C'est le programme d'avenir pour notre pays. L'incarner le mieux possible permettra de rendre cette vision d'avenir majoritaire. Ayons confiance dans l'avenir !

 

Source : https://www.ifop.com/publication/le-positionnement-des-francais-sur-un-axe-gauche-droite/?fbclid=IwAR0A2qY_BdJ9Y7echgTOHz0qpTVGj1za8t4iT9zRHVS1xjnzZHzCCy5NK1g

Source : https://www.ifop.com/publication/le-positionnement-des-francais-sur-un-axe-gauche-droite/?fbclid=IwAR0A2qY_BdJ9Y7echgTOHz0qpTVGj1za8t4iT9zRHVS1xjnzZHzCCy5NK1g

Alors, mettons nous maintenant à la tâche pour la construire sans attendre les élections municipales car la « fédération populaire » se construit aussi dans l'action[16] !

 

Notes :

[1Résultats des élections européennes 2019

[2] « L’électorat de gauche ne demande qu’à se rassembler » déclare Olivier Faure

[3Autain et un millier de signataires appellent à un « big bang » à gauche

[4Brossat appelle la gauche à "retrouver le chemin du rassemblement" après les européennes

[5] Guillaume Balas : Mon intervention à la réunion publique un monde d'avance « COMMENT RASSEMBLER LA GAUCHE ? »  

[6- Nouvel épisode de droitisation en vue au PS et à EELV ?

[718 thèses pour l’écosocialisme

[8Jean-Luc Mélenchon : « Je lance un appel à la création d’une fédération populaire »

[9Résultats de l'élection présidentielle 2017

[10] Jean-Luc Mélenchon : Pendant que la poussière retombe

[11Raquel Garrido : La France insoumise peut-elle encore se relever ?

[12Martine Billard : Après les européennes une nouvelle séquence

[13]  Petit rappel historique : Le 17 février 1993, Michel Rocard avait appelé de ses vœux "un #bigbang de la gauche", une alliance informe du PS avec les centristes...et le PCF ! 1 an + tard, la liste PS qu'il conduit subit une défaite aux #europeennes avec 14,5% des suffrages exprimés.

[14]  Michet Tirone : " Je lis la tribune de Clémentine Autain. Je n'y vois jamais cité l'Avenir en Commun. Pourtant, elle en reprend les grandes lignes mais en faisant comme si ce programme n'avait jamais été écrit (« réinventer nos modèles et nos imaginaires"). Elle parle de la gauche, écrit une fois le mot « insoumis" mais sans jamais écrire le nom de notre mouvement : la France Insoumise. Elle reprend plusieurs fois le mot « fédérer » mais sans jamais écrire « fédérer le peuple" ".

[15] - Déjà le 25 octobre 2016, je disais : C'est le peuple que nous voulons rassembler, pas les partis !

[16] En matière d'action, Clémentine Autain n'a pas tout compris : Gilets jaunes : la députée LFI Clémentine Autain ne participera pas le 17 novembre

[19LE POSITIONNEMENT DES FRANÇAIS SUR UN AXE GAUCHE-DROITE

 

Pour en savoir plus :

- Européennes 2019 : des résultats à relativiser mais aussi à méditer…

- RAPPEL : Afin de revenir à la raison...comparons ce qui est comparable : ce résultat de 2014 à celui d'aujourd'hui ! Le Front de gauche incluait alors le PCF !...

- Nouvel épisode de droitisation en vue au PS et à EELV ?

- « L’électorat de gauche ne demande qu’à se rassembler » déclare Olivier Faure

- L'appel d'Olivier Besancenot pour unir les forces de gauche: "Je tends la main à tous"

- Clémentine Autain va appeler à un «big bang» de la gauche radicale

- Raquel Garrido : « Clémentine Autain a ouvert la discussion, alors discutons »

- Martine Billard : Après les européennes une nouvelle séquence

- Clémentine Autain : les lignes bougent « Je ne veux pas d'un cartel électoral. Je veux fédérer dans la société »

- Big bang, maxi flop

- L'ambigu Monsieur Jadot

- Le peuple ? La gauche ? la planète ? Stratégie, imaginaire et théorie

- Clémentine Autain ne croit pas à la " fédération populaire " de Mélenchon

- Adrien Quatennens: " Ceux qui ne votent pas n'attendent pas que la gauche se rabiboche pour venir voter "

- Municipales : “pragmatique”, Jadot prêt à des alliances avec la droite

- L’imposture de la « gauche rassemblée » !

- Poursuite de la voie sans issue : A la fête de l’Humanité 2019, les communistes prônent l’union de la gauche aux municipales

- Fédérer au sein des gauches et des écologistes : le temps nous oblige, vite. Par Clémentine Autain, députée (groupe LFI) , Guillaume Balas, coordinateur du mouvement Génération·s , Elsa Faucillon, députée (groupe communiste) et Alain Coulombel, membre d’EE-LV

- La fédération populaire VS l’unité de la gauche ?

 

 

-

Adrien Quatennens​ " Le sort de la gauche n’intéresse qu’elle-même. Fédérons le peuple[18] ! 

Adrien Quatennens​ député France insoumise : " Le sort de la gauche n’intéresse qu’elle-même. Fédérons le peuple ! " 🔴 « Les citoyens éloignés de la politique et les électeurs en colère qu’il nous faut convaincre se fichent éperdument du sort de la gauche. La France Insoumise est l’outil pour passer à la 6ème République et veut être utile à la fédération du peuple. »

-

Manuel Bompard : « Fédérer le peuple, c'est ramener la gauche au peuple[17] »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇