Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 15:00

 

Sources : Eric Durand | mis à jour le 04/04/2021

Il y a mai 1968....

 

- Le seul mai 1968 que retiennent le patronat, la bourgeoisie et les forces qui les servent, c'est...

 

E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?

et... mai 1968 !

 

- Le mai 1968 que, pour l'essentiel, les travailleurs retiennent, c'est la force et le fruit de leur lutte

Fruit de la lutte que l'oligarchie voudrait nous faire oublier en ne retenant que la violence dans laquelle, ceux qui occupaient les entreprises, n'étaient pour l'essentiel d'entre eux pas acteurs...

 

E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?
E. Macron envisageait de commémorer les 50 ans de mai 68 !... Lequel ?

Sources : Site de la CGT

Les principaux acquis du constat de Grenelle.

  •  Augmentation du Smig de 35% et de 56% pour les salariés agricoles ;
  •  Augmentation générale des salaire de 10% en moyenne ;
  •  Reconnaissance légale de la section syndicale d’entreprise et de l’exercice du droit syndical dans l’entreprise ;
  •  Proposition d’aller par étapes aux 40 heures et engagement d’une réduction de deux heures de la durée hebdomadaire pour les horaires hebdomadaires supérieurs à 48 heures ;
  •  Révision des conventions collectives sur la base du constat de Grenelle, réduction et intégration des primes dans le salaire ;
  •  Sécurité sociale (branche maladie) : réduction du ticket modérateur applicable aux visites et consultations (de 30% à 25%) ;
  •  Avance de 50% du salaire perdu pendant la grève, théoriquement récupérable jusqu’au 31 décembre 1968 ;
  • Les négociations par branches et entreprises vont amplifier, parfois de manière considérable, les acquis du constat de Grenelle.

Quelques exemples :

  • La reconnaissance du droit syndical dans l’entreprise s’accompagne dans nombre de secteurs de mesures protectrices et/ou d’heures de délégation.
  • Ainsi : à Citroën, crédit mensuel de 120 heures pour les délégués syndicaux ;
    • bénéfice du plein traitement pour les congés d’éducation syndicale, à la SNCF, dans la Fonction publique ou les industries du Verre ;
    • mise en place pour les Mineurs de comités de bassin inspirés des comités d’entreprise ;
  • En matière de salaires, des augmentations substantielles de salaires s’ajoutent aux acquis du constat de Grenelle ainsi que la suppression des abattements de zone. Par exemple, augmentation du salaire garanti de + 18 % dans l’habillement, de +12% à +46% dans le Bâtiment selon les départements, de +28% dans la Chimie ;
  • En matière de durée du travail, nombreux sont les secteurs d’activité qui obtiennent des réductions et des congés supplémentaires : passage de 48h à 45 heures dans l’Agriculture, de 48h à 42 dans le Papier-carton, de 46h à 44h30 chez les cheminots, de 45h à 42h dans la Santé publique, de 48h à 40h, selon un calendrier précis, dans le Verre.

 

Grenelle, c’est aussi une relance généralisée de la négociation, qui va se maintenir pendant presque 10 ans, jusqu’au retournement économique de 1977 et à la montée du chômage de masse.

 

Ce sont aussi les acquis de Grenelle qui lancent des groupes de travail, dont l’un, qui se réunit pendant 2 ans, débouche sur l’accord du 9 juillet 1970, instituant la formation professionnelle continue dans toutes les entreprises de 10 salariés et plus.

 

 

-

Les impacts de mai 68

  • Les organisations syndicales se renforcent : quatre cent mille adhésions la CGT et environ cent mille à la CFDT, .
  • Il y a des acquis moins directement palpables qui vont s’ancrer durablement dans le salariat, comme la dignité retrouvée, la confiance dans l’efficacité de l’action collective et solidaire.
  • La nécessité et la perspective d’une union de la gauche sur la base d’un programme commun de gouvernement prennent corps.
  • Dans la société, le mouvement de transformation des mœurs s’amplifie, la condition féminine va connaître des évolutions majeures, mais inégales.
 

-

La situation aux usines Renault de Billancourt en mai 1968

 

-

Le mai 1968 de Georges Seguy alors secrétaire général de la CGT

En 1968, Georges Séguy était depuis un an le secrétaire général de la CGT. A ce titre, c'est lui qui mobilise la grève générale - qui a été suivie par plus de huit millions de personnes - et qui participe à la négociation du constat de Grenelle et se traduit par un " relevé de négociations ".

 

-

Georges Séguy, de la CGT fait le point à la sortie des négociations sur les acquis du constat de Grenelle

  • Pour visionner la vidéo cliquez ICI
http://www.ina.fr/video/I00013519

http://www.ina.fr/video/I00013519

Partager cet article
Repost0

commentaires

Soisson 31/03/2018 18:42

MAIS...N'Y A-T-IL QU'UN SEUL MAI...? (Celui des médias !)

L'histoire telle qu'elle est retranscrite par les médias et les manuels scolaires prend souvent des libertés avec la réalité…historique ; par omission, en occultant des faits qui viendraient contrarier la démonstration que souhaite faire la classe dirigeante à partir d'un ou d'une suite d'événements. De nos jours, l'omniprésence des médias dans notre vie quotidienne concourt, par un "rabâchage" continu, à faire prendre pour "vérité" un fait, un événement préalablement "reconditionné, mis au goût du capital", faussant ainsi les repères et les analyses des citoyens.

En cette veille du cinquantième anniversaire de mai/juin 1968 il faut s'attendre, plus encore qu'à l'habitude, à ce que le capital, ses médias, son "personnel politique", ne sortent pas du périmètre "sacré" : rue Soufflot / Bd St Michel et ne voient que pavés, voitures brûlées, lacrymos, CRS, et étudiants, occultant ainsi la part prépondérante des salariés et de leurs organisations syndicales, dans cette période, et les luttes qui avaient précédé et préparé cette période historique dans le monde du travail !

La période "de mai 68" est un exemple type de ce genre de manipulation qui consiste à ne retenir que l'élément le plus "scoop" et arrangeant pour faire passer l'essentiel, et le dérangeant au second, voire au troisième plan, pour qu'avec le temps" la mémoire de masse" ne retienne que la vision que veut en imposer le capital et ses "hommes de mains" !

Tous les ans à cette période, Mai 68 est "commémoré" quasi exclusivement comme un affrontement au quartier latin entre les CRS d'un pouvoir en perdition et des étudiants "révolutionnaires". Les usines occupées par les salariés, la France paralysée, les 10% d'augmentation des salaires, les 25% du SMIC, les acquis sociaux, les libertés syndicales... tout ceci est traité à la marge et presque passé sous silence.

Il est vrai, qu'à l'appel du "mouvement du 22 mars", les étudiants ont, au quartier latin, commencé à manifester le 3 mai et les jours suivants. Ces manifestations, après que les forces de l'ordre aient "laissé le temps" aux barricades d'être érigées, ont abouti à la nuit de violence et de répression sauvage du 10 au 11 mai. Le 13 mai, à l'appel des organisations syndicales, plus d'un million de salariés et d'étudiants manifestent à Paris contre la répression sanglante. Le soir même, des usines sont occupées. En quelques jours, la France est paralysée, les salariés défendent leurs revendications !

Pour les médias, les étudiants ont réveillé salariés et syndicats apathiques ! Subitement, dans tout le pays, les salariés se seraient découverts des revendications, décidé d'occuper leurs "boîtes" comme çà, sans mécontentement préalable ??? La réalité est toute autre !

Après la mise en ballotage de De Gaulle en 1965, en 1966 mais surtout en 1967, les motifs de mécontentement (salaires, emplois, conditions de travail etc.) s'exprimaient avec force en revendications. Les pétitions, rassemblements, débrayages, grèves se multipliaient dans les branches, les entreprises privées et publiques, puis les journées nationales d'actions contre les ordonnances sur la sécu ! Ces actions n'avaient rien d'apathique ! Les salariés étaient largement mobilisés, il ne fallait plus que l'élément de convergence, en l'occurrence la manif du13 mai 68 pour unifier leurs luttes et "ouvrir" la porte à la conquête d'acquis considérables pour le monde du travail !

C'est cela que le capital et ses "hommes" au pouvoir voudraient bien que l'on oublie!!!.

En ce début de 21éme siècle, où sont systématiquement remis en cause les conquis de nos luttes et celles de nos anciens, l'histoire, la vérité sur ces luttes constituent des repères, des points de références pour un avenir social solidaire et humaniste…pour nous, nos enfants et nos petits-enfants !

Ce sont les mêmes qui aujourd'hui nous disent que l'austérité et les sacrifices sont inéluctables ! Ne soyons pas dupes ! Ne les laissons pas réécrire notre histoire ; elle fait partie de notre patrimoine, de nos racines, et de l'éducation syndicale et politique, de nos luttes et de leurs résultats…à venir !

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇