Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 18:05

De nombreux Palestiniens considèrent le récent cessez-le-feu entre "Israël" et les Palestiniens comme une victoire de la résistance. Pour les observateurs extérieurs, cette réponse peut paraître assez déroutante.

Comment un peuple peut-il crier victoire quand 2.145 de ces concitoyens, dont une majorité de civils et le nombre sidérant de 578 enfants, ont perdu la vie sous les bombardements israéliens ?

Est-ce que cette idée de "victoire" servirait simplement le Hamas qui capitaliserait sur un cessez-le-feu qui lui convient très bien, afin d'augmenter sa popularité ?

Est-ce la réponse irrationnelle d'un peuple traumatisé par des années de siège et par certains des bombardements des zones civiles les plus intenses jamais vus dans l'histoire, à la fin de 50 jours d'enfer sur terre ?

Ou est-ce plus que cela ?

 

Source : The International Solidarity Movement   par Tariq Shadid     le 3 septembre 2014[1]

- "Gaza toujours debout regarde vers Jérusalem", par le peintre palestinien Imad Abu Ishyhiya

La victoire à la Pyrrhus de Gaza est une leçon pour l'occupant
Tout d'abord, nous devons comprendre qu'on ne peut pas juger l'humeur d'aujourd'hui à l’aune des seuls deux derniers mois, mais dans le contexte d'une longue histoire de lutte contre l'injustice et l'occupation. Ce n'est pas la première fois que Gaza est soumise à des atrocités de masse, ni la première fois dans l'histoire qu'"Israël" a impitoyablement lâché sa puissance militaire sur le peuple palestinien dans son ensemble.

Plus d'un million d'habitants de Gaza, sur environ 1,8 million, ne sont pas originaires de Gaza mais ont été violemment expulsés des autres parties de Palestine en 1948, l'année de la Nakba. Ceci veut dire que la majorité de la population est constituée de réfugiés et de leurs descendants qui ont emporté avec eux le fardeau du déplacement involontaire et de l'exil. Ce continuum d'injustice et de lutte joue un rôle important dans la façon dont les Palestiniens ont tendance à voir et à répondre à la tragédie et à la violence.

Depuis plus de 6 ans et demi, la population vit sous un siège imposé par Israël, encore aggravé par la fermeture de la frontière de Rafah par l'Egypte. En mars 2008, les frappes aériennes et les bombardements par "Israël" ont volé la vie à 110 Palestiniens, dont la moitié de civils, et ce massacre a été suivi en décembre de la même année par la tristement célèbre attaque israélienne massive sur Gaza de fin 2008/début 2009, qui a duré 22 jours, et a tué plus de 1400 Palestiniens.

Le blocus ininterrompu a exposé les Palestiniens de Gaza à la pauvreté, aux mauvaises conditions d'hygiène, aux pénuries de médicaments et de nourriture et à une paralysie de la vie ordinaire éprouvante à cause des longues périodes où voyager est impossible, des coupures d'électricité et des pénuries d'eau. Gaza a réussi à tenir en creusant un impressionnant réseaux de tunnels de contrebande vers l'Egypte, ce qui a permis de contourner certaines des restrictions imposées par le blocus. Malgré des tentatives égyptiennes répétées de désorganiser l'entrée de la contrebande par la destruction de centaines de tunnels, de nouveaux ont été creusés en permanence, ce qui est typique de la détermination presque légendaire des Palestiniens à survivre dans les pires conditions.

En plus de cette situation désespérée de siège et de privations continus, ce n'était qu'une question de temps avant un autre épisode de violence israélienne contre le territoire, et la plupart des habitants de Gaza en étaient parfaitement conscients.

Cependant, ce qui a surpris à la fois amis et ennemis, ce fut la capacité à contre-attaquer devant les envahisseurs sionistes affichée par le Hamas et les autres factions de guérilla de la résistance palestinienne. "Israël", qui s'attendait peut-être à une promenade de santé, a rencontré au contraire une résistance farouche, avec des stratégies défensives rusées et fermement résolue à repousser son invasion violente.

Alors qu'en Occident les médias et les hommes politiques ont tenu à se faire l'écho des porte-parole israéliens dans leurs descriptions et leurs reportages trompeurs sur les hostilités, les réseaux sociaux ont joué un jeu essentiel dans la transmission de la vérité aux masses à travers le monde. Bien qu'il ait arrosé avec d'importantes sommes d'argent des milliers d'étudiants sionistes pour contrer cette vague des réseaux sociaux, "Israël" n'a pu empêcher que l'amère vérité sur les meurtres génocidaires d'enfants perpétrés par ses forces parvienne aux foules, dans le monde entier. Le résultat fut le déploiement sans précédent, dans les rues des capitales du monde entier, d'énormes manifestations rassemblant des milliers de participants, dont la plus grande manifestation pro-Palestine jamais vue à Londres, avec plus de 150.000 manifestants dans les rues.

 

Londres, 9 août 2014

Londres, 9 août 2014

Les médias occidentaux majoritairement pro-israéliens ont bien tenté de minimiser cette puissante réponse populaire en limitant fortement la couverture des événements, mais encore une fois, les réseaux sociaux pro-palestiniens en masse, à travers le monde, ont réussi à faire échouer leurs ardentes et honteuses tentatives d'étouffer les informations. Finalement, il s'est avéré impossible pour les organisations des droits de l'homme de garder le silence, ne serait-ce que pour garder un peu de crédibilité aux yeux des foules de la communauté mondiale, ce qui a conduit a une ample condamnation des atrocités inimaginables perpétrées par les forces de l'entité sioniste contre la population civile palestinienne.


Il ne peut y avoir aucun doute à ce sujet : "Israël", par son attaque sur Gaza pendant l'été 2014, a subi sa plus grande défaite de relations publiques de toute son histoire. Il s'est tenu, démasqué, devant le monde, dans tout son racisme, sa violence impitoyable contre des civils, son mépris désinvolte de la vie humaine non juive et son ciblage délibéré des femmes et des enfants comme premiers objectifs de son attaque sanguinaire. Ce fut la détermination des Palestiniens à tenir bon qui a gagné le cœur de la majorité de la communauté mondiale, en dépit des efforts massifs des grands médias affiliés au sionisme de dépeindre les Palestiniens comme des terroristes qui méritent d'être anéantis. Apparemment, les peuples du monde n'ont pu être trompés au point de croire que les petits enfants dont les corps déchiquetés gisaient dans les rues de Gaza étaient les forces terribles du terrorisme qu'"Israël" prétendait combattre et vaincre.

Bien sûr, les nouvelles du cessez-le-feu ont provoqué l'euphorie dans tout Gaza, où la population est descendue danser et applaudir dans les rues. Il ne faut pas beaucoup d'imagination pour réaliser ce que ressentent des gens après 50 jours de peur pour leurs vies, sachant qu'ils n'ont nulle part où se mettre à l'abri des missiles et mortiers meurtriers qui peuvent leur pleuvoir dessus à n'importe quel moment, y compris pendant leur sommeil. Pourtant, le sentiment généralisé de victoire qu'ont ressenti les Palestiniens, dans et hors de Gaza. n'a pas pu échapper aux observateurs.

Comme résumé ci-dessus, l'histoire de ce peuple résilient, les épreuves terribles et les carnages dont il a déjà été témoin au cours de son existence, la réponse puissante et solidaire des citoyens ordinaires du monde avec leurs souffrances, et le soulagement après 50 jours d'angoisse, de stress et de chagrin, tout a contribué à ce sentiment de victoire.

 

 

- Pourtant, il y a plus
Cette victoire palestinienne à la Pyrrhus a montré à l'occupant israélien que sa puissance militaire écrasante ne lui permet pas de choisir l'objectif qu'il veut atteindre et de considérer que c'est un acquis. Elle a montré à l'armée sioniste que la résistance palestinienne est devenue une force avec laquelle il faut compter, même en dépit du matériel militaire illimité qu'elle a sa disposition grâce à ses bienfaiteurs américains. Elle a montré aux forces qui s'allient à "Israël" qu'il n'est pas aussi facile qu'elles le pensaient de diaboliser les Palestiniens, et que la majorité de la population mondiale sait parfaitement qu'"Israël" n'est pas la victime mais l'agresseur, et un agresseur terriblement assoiffé de sang.

Avant l'opération "Bordure génocidaire", de nombreux citoyens dans le monde n'étaient pas conscients de la poussée idéologique du suprématisme ethnique israélien. Maintenant, ces mêmes personnes auparavant désorientées ont pris conscience du fait que toute cette violence découle d'une idéologie raciste connue sous le nom de sionisme, ils se sont aventurés à creuser dans son histoire pour la première fois de leur vie, et ils ont découvert des faits choquants.

Lorsque Abu Abayda, le porte-parole du Hamas, est intervenu pour s'adresser aux médias palestiniens et arabes par un discours sur le cessez-le-feu le 27 août, il a clairement dit que ce n'était pas un discours de victoire, car le véritable discours de victoire serait un jour prononcé depuis la mosquée Al-Aqsa. Certes nous en sommes peut-être loin, peut-être est-ce un rêve, mais cette remarque montre que la résistance n'est pas prête à revendiquer une véritable victoire tant que ses objectifs ultimes ne seront pas atteints. Ceci doit être clairement compris tant comme un message de ténacité que de pragmatisme réaliste.

Alors allez-y, émerveillez-vous sur les raisons pour lesquelles les Palestiniens répondent comme ils le font : ils sont plus réalistes que ce que vous seriez enclins à penser. Nous Palestiniens réalisons tous que cette victoire est au mieux une victoire à la Pyrrhus. Nous ne sommes pas aveugles devant les destructions de masse causées par la maléfique entité sioniste, comme semblent l'être les médias et les hommes politiques mondiaux. Pourtant, sous un siège étouffant mis en place par un ennemi affamé de terre, raciste et aveuglément violent, nous sommes bien conscients de nos options.

Notre réalisme, c'est que nous savons qu'il faudra beaucoup de ces victoires à la Pyrrhus avant que nous soyons en mesure de parvenir à la libération. Notre réalisme, c'est aussi que notre seule alternative actuelle aux victoires à la Pyrrhus, dans le cadre actuel, est la défaite. La défaite est un dénouement tout à fait inacceptable, et la reddition ne sera jamais une option à envisager. C'est du réalisme de ces faits bruts que la résistance est née, et notre volonté à résister, de génération en génération, ne connaît donc aucune limite.

 

A la Pyrrhus ou non, la Palestine a gagné cette victoire, et continuera jusqu'à ce qu'elle remporte celle avec un grand V.

 

Note :

[1] Article en anglais publié le 28 août 2014 Traduction : MR pour ISM

 

Pour en savoir plus :

- Mon dossier Palestine

- Israël se l'avoue : fin de la récréation!!

- Des soldats du renseignement israélien dénoncent les « abus » contre les Palestiniens

- Entretien avec Dominique Vidal - Le point sur l’intervention israélienne dans la bande de Gaza

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇