Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 22:42
Présidentielles 2022 : ne cédons pas à la déception... la lutte continue !

Il ne faut pas donner une seule voix à madame Le Pen, et... les législatives seront le 3éme tour des présidentielles ! !

 

 

Sources : Patrick Job |  Mis à jour le 23/04/2022

- Une nouvelle page du combat s'ouvre.
Résultats du premier tour des élections présidentielles à 11 h 37 le 11/04/2022[1] :

Macron 27,84% ; Le Pen : 23,15% ; Mélenchon : 21,95 % ; Zemmour : 7,07% ; Pécresse : 4,78% ; Jadot : 4,63% ; Lassalle : 3,13%  ; Roussel : 2,28% ; Dupont-Aignant : 2,06% ; Hidalgo : 1,75% ; Poutou : 0,77% ; Arthaud : 0,56%

M. Jean-Luc MÉLENCHON : 7 714 949 voix pour 21,95 % (il a manqué 421 420 voix, soit 1,2% pour être au 2iéme tour victime d'une abstention de 11 892 648 d'électeurs en hausse de 1 314 193 voix et 2.91 % sur 2017)

 

  • Rappel des résultats du premier tour des présidentielles de 2017

M. Jean-Luc MÉLENCHON : 7 059 951 voix pour 19,58 % (il avait manqué 618 540 voix pour être au 2iéme tour malgré une abstention de 10 578 455 électeurs)

Résultats de l'élection présidentielle 2017

 

- Pour 1.46 %, (soit 504 306 voix) Jean-Luc Mélenchon, 3ème , ne participera donc pas au deuxième tour.

Exit les propositions de l'AEC. C'était le pronostic préféré des sondeurs et des médias au service des milliardaires.

  • Pour autant, pas une voix insoumise n'ira au deuxième tour au fascisme !
  • Pas une voix de l'Union Populaire pour Le Pen et le Rassemblement National !
  • Pas de xénophobie. Pas de préférence nationale !

 

Pourtant, les propositions contenues dans l'Avenir en commun, la lutte réelle contre le réchauffement climatique, un meilleur partage des richesses, la retraite à 60 ans, l'augmentation du SMIC, l'éradication de la grande pauvreté, la défense et l'extension des services publics, etc. étaient majoritaires dans le pays.

 

Pourtant, notre campagne ne nous laisse aucun regret et au contraire une grande fierté. Au quotidien, des milliers de discussions dans les porte à porte, sur les marchés, des distributions de tracts, des collages d'affiches. Nos meetings, grands ou petits, avec ou sans notre candidat, ont été tous de grandes réussites. Ils avaient permis de lancer une belle dynamique qui aurait pu aller au bout.

 

Pourtant, Jean-Luc Mélenchon, notre candidat, bien qu'il ait été comme d'habitude, caricaturé, son image tordue pour en faire un personnage agressif, toujours à la bouche ouverte et grimaçante, éructant, accusé de tous les maux, antisémite, islamo-gauchiste, ami des dictateurs, clivant, à l'ego sur-dimensionné, a été un excellent porte-parole des intérêts populaires, un très bon tribun.

 

 

- Alors que s'est-il passé ?

Il l'a dit,... il ne l'a pas fait !

Nous n'avons tout simplement pas su convaincre assez d'électeurs d'aller voter pour nos propositions. Peut-être encore trop ont-ils pensé qu'elles n'étaient pas réalisables. Nos opposants libéraux ne l'ont-ils pas répété jusqu'à plus soif : une autre politique que la leur, ce n'est pas réaliste !

  • Est-ce pourtant la fin de l'histoire ?

Préparons-nous à souffrir dorénavant mille maux supplémentaires.

Il n'y aura dorénavant personne parmi nos futurs gouvernants, que ce soient des “Macron“ ou des “Le Pen“  pour lutter contre le dérèglement climatique. Personne à agir pour une meilleure répartition des richesses. Nous devrons travailler plus, plus longtemps et bénéficier de moins en moins de services publics. L'hôpital, l'Enseignement, seront encore plus privatisés. La police sera chargée des basses œuvres et la démocratie continuera de se dégrader.

  • Laisserons-nous faire ?

Évidemment non ! Les luttes sociales continueront.

Elles devront même s'amplifier face aux désastres annoncés. Elles compteront sur l'appui des députés de l'Union populaire que vous allez devoir envoyer à l'Assemblée Nationale le plus nombreux possible.

Une force nouvelle est née en effet : l'Union populaire sur laquelle doivent pouvoir s'appuyer les nécessaires luttes à venir .

 

Pour cela, votez et faites voter partout pour les candidats de l'Union Populaire aux élections législatives de juin.

 

 

- Sociologie de l'électorat selon l'âge, rapporté au nombre d'électeurs

On a tout sous les yeux !
Les jeunes 18/34 ans sont ceux qui ont le plus voté pour le candidat de l'#UnionPopulaire, Jean-Luc Mélenchon (voir la ligne rouge)
Or, selon la ligne en jaune qui concerne l'abstention, témoigne que ce sont les mêmes 18/34 ans qui se sont le plus abstenus pour le plus grand plaisir du couple Macron/Le Pen.

 

 

 

🔴 Pour accéder à UNE ANALYSE détaillée DES RÉSULTATS DU 1ER TOUR DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 👉 ICI

 

 

-  La lutte continue ! - Discours de Jean-Luc Mélenchon après le 1er tour

Une nouvelle page du combat s'ouvre. Vous l’aborderez, nous l’aborderons dans la fierté du travail accompli.

Cette force immense que nous avons construite de nos mains tant de fois sous le mépris et les insultes, mais elle est là. Et pour chaque étape, elle est là si vous décidez de la préserver, de l'entourer comme vous l'avez fait jusqu'à cette heure en dépit de tout.

 

Ce matin, il faisait beau à Marseille. Sur la mer fuyante, les rayons du soleil bondissaient d'une vague à l'autre. Ce matin, tandis que je me préparais à entrer dans cet événement dont je ne savais rien, me sont arrivés bientôt les échos de l'Oyapock, frontière française sur le Brésil. Et puis ceux du Maroni. Et puis ceux de la Martinique. Et puis ceux de la Guadeloupe. Et puis ceux de la Réunion. Qui dès le premier tour, dès le premier tour, m’élisaient pour leur Président. Et j'ai vu dans leurs décisions ce qu'elles signifiaient pleinement et entièrement. L'état dans lequel se trouvent la patrie et son peuple sur tous les points du territoire : un état d'exaspération et le sentiment d'être entré dans un état d'urgence écologique, social et maintenant, encore une fois, nous le voyons ce soir, un état d'urgence politique. 

 

Car le tableau, le tableau que vous avez sous les yeux, tel qu'il a été voulu non de notre fait, ni même du fait du peuple français, mais des institutions de la cinquième République et de cet étrange système de tirage au sort qui aboutit à vous demander de choisir entre deux maux dont vous vous sentez à la fois qu'ils sont terribles pour vous mêmes et qu'ils ne sont pas de même nature. Et chacun d'entre vous se trouve mis au pied du mur de sa conscience, de la décision qu'il doit prendre. C'est la condition humaine d'être sans cesse confronté à des décisions qui sont souvent difficiles à prendre. 

 

  • Eh bien, la dernière fois, que s'est-il passé ? Je vous ai dit ce que je vous redirai. Non, je connais votre colère, mes compatriotes, vous tous dont j'ai parlé il y a quelques instants. Je connais votre colère. Ne vous abandonnez pas à ce qu'elle vienne à vous faire commettre des erreurs qui seraient définitivement irréparables.
  • Tant que la vie continue, le combat continue ! Et c'est mon devoir de vous dire, comme étant le plus ancien d'entre vous, que la seule tâche qu'on a à se donner, c'est celle qu’accomplit le mythe de Sisyphe : la pierre retombe en bas du ravin, alors on la remonte.
  • Vous n'êtes ni faibles, ni sans moyens. Vous êtes en état de mener cette bataille, et la suivante, et la suivante autant qu'il y en aura. Regardez-moi : je n'ai jamais lâché prise, je n'ai jamais cédé, je n'ai jamais baissé le regard et c'est de cette façon-là que nous avons construit cette force.

 

Alors maintenant, c'est à vous de faire. Dans la bataille qui arrive, nous avons constitué le pôle populaire. Parce qu'il était là, toutes sortes de gens ont pu prendre appui dessus pour faire un vote et nous amener jusqu'à ce point.

 

Les batailles arrivent devant vous. Ne commettons pas l'erreur de nous fourvoyer à peine entrés sur le chemin.

Nous savons pour qui nous ne voterons jamais. Et pour le reste, comme je vous l'ai dit il y a cinq ans. Vous souvenez-vous qu'il y a eu quelques dégâts après notre déclaration ? Pour qui prendrait-on les Français ? Ils sont incapables de savoir quoi faire ? Ils sont capables de décider ce qui est bon pour le pays. Jamais nous ne perdrons notre confiance dans la démocratie. Donc vous ne devez pas donner une voix à madame Le Pen.

 

Alors je le sais bien, je répète parce que des fois, il arrive que même quand je dis les choses, c'est comme si je ne les avais pas dites. Alors je recommence à cet endroit du film : il ne faut pas donner une seule voix à madame Le Pen. Il ne faut pas donner une seule voix à madame Le Pen. Il ne faut pas donner une seule voix à madame Le Pen. Voilà, je crois que le message pour cette partie a été entendu. Alors maintenant, qu'allons nous faire ? On va ouvrir la page et les 310 000 personnes qui m'ont parrainé donneront leur point de vue. 

 

Ceci posé, ne nous cachons pas la violence de la déception. La violence de la déception, elle est d'abord en pensant à tout ce qui aurait été entrepris et qui ne le sera pas. Et ceci plus que le reste me cuit. Ce que je me préparais à faire, ce que je croyais immédiatement à portée de main, les belles équipes dont nous disposons et qui étaient prêtes à se déployer pour assumer toutes les tâches qu'il y avait à assumer.

  • Oui, c'est une déception. Mais en même temps, comment se cacher ?
  • Je suis comme vous, entre les deux. Comment se cacher aussi la fierté du travail accompli ?
  • Le Pôle populaire existe. Si nous n’y étions pas, que resterait-il ? Qu’aurions-nous ? Rien.
  • Et nous avons construit cette force(...). La lutte continue. La lutte continue.

 

Présidentielles 2022 : ne cédons pas à la déception... la lutte continue !
Partager cet article
Repost0

commentaires

Rédacteur

  • Pour une Révolution citoyenne par les urnes
  • Retraité SNCF, engagé politiquement depuis l'âge de 15 ans, militant du PCF de 1971 à 2008, adhérent au Parti de Gauche et à la France Insoumise depuis leur création, syndicaliste CGT, conseiller Prud'homme depuis 1978.
  • Retraité SNCF, engagé politiquement depuis l'âge de 15 ans, militant du PCF de 1971 à 2008, adhérent au Parti de Gauche et à la France Insoumise depuis leur création, syndicaliste CGT, conseiller Prud'homme depuis 1978.

La France insoumise

-Pour une MAJORITÉ POPULAIRE, renforcer la France insoumise pour GAGNER !

🔴  La France insoumise et ses 75 députés sont au service des Françaises et des Français face à l'inflation et l'accaparement des richesses par l'oligarchie.

✅ La dissolution, nous y sommes prêts ! 
Avec la #Nupes, la France Insoumise propose l’alternative 


📌 Retrouvez notre stratégie et les axes de travail pour, ensemble, faire gagner le peuple, la France insoumise... ✍️ cliquez ci-dessous 👇

 

POUR UNE MAJORITÉ POPULAIRE Renforcer la France insoumise pour gagner !

 

-N'attendez pas la consigne !

✅ Pour rejoindre la France insoumise et AGIR ENSEMBLE pour GAGNER : cliquez ci-dessous 👇

 

La France insoumise

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon : cliquez ci-dessous 👇

 

- Le blog de Jean Luc Melenchon : cliquez ci-dessous 👇

Jean-Luc Mélenchon le blog

 

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Le JOURNAL L'INSOUMISSION

✍️ cliquez ci-dessous 👇

L'Insoumission

 

✅ S'inscrire à la Newsletter 👇

 

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site : cliquez ci-dessous 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇