Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:31

- Le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon était ce mardi l'invité politique de Christophe Barbier dans la matinale. L'intéressé est notamment revenu sur les revendications des grévistes de la SNCF.

Réforme ferroviaire : gouvernement et SNCF mentent aux Français ! Solidarité active !
  • Pour visionner l'interview... cliquez ICI

  •  

     

    - Usagers : la réforme du gouvernement et de la direction SNCF, c'est la réforme de Bruxelles, pas la nôtre !
    - Soutenons les cheminots qui défendent notre service public ! 
Réforme ferroviaire : gouvernement et SNCF mentent aux Français ! Solidarité active !

Nous, citoyen-nes aux engagements divers, demandons que le gouvernement suspende l’examen de ce projet de loi et ouvre les débats sur la situation du transport ferroviaire en France pour permettre de construire un véritable projet pour un service public unifié du transport ferroviaire.

 

 

  • Signez la pétition :

Depuis le 10 juin, les cheminots sont en grève reconductible. Le projet de loi gouvernemental qui prétend réunifier RFF et SNCF en une société unique en façade, entraîne dans les faits la création de trois entités, qui renforceront la séparation entre gestion des infrastructures et exploitation du réseau.

 

Cette soi-disant « réforme » s’inscrit dans le cadre de la libéralisation du transport européen  et revient à soumettre les transports ferroviaires à la logique du marché alors même que l’échec de l’ouverture à la concurrence dans le fret est patent. Dans la réalité, cela risque encore d’accroître le risque de retards et d’accidents au nom de la rentabilité.

 

La question de la dette accumulée ces dernières années par la SNCF, et qui sert de justification au projet de loi, relève largement de la responsabilité de l’Etat qui a notamment imposé la construction des Lignes à grande vitesse, source d’emprunts très lourds pour la SNCF.

 

En défendant le service public du rail, les cheminots préservent ce qui doit être un bien commun. Il ne s’agit nullement d’un mouvement « corporatiste » ou visant à sauver de soi-disant « privilèges ». C’est l’intérêt de tous, et c’est une nécessité écologique, de bénéficier de transports communs qui fonctionnent correctement.

 

La direction de la SNCF et le gouvernement cherchent à opposer les usagers aux salariés en grève et agite les conséquences pour les épreuves du baccalauréat qui commencent le lundi 16 juin. Mais les principaux responsables de cette situation sont ceux qui refusent de prendre le temps d’une véritable discussion sur l’avenir de la SNCF.

 

Le Président de la République François Hollande et le Premier Ministre Manuel Valls refusent d’entamer une négociation sérieuse et appellent purement et simplement à reprendre le travail, voulant passer en force ce projet à l’Assemblée nationale. On est loin du « dialogue social » prôné par le gouvernement.

 

Nous, citoyen-nes aux engagements divers, demandons que le gouvernement suspende l’examen de ce projet de loi et ouvre les débats sur la situation du transport ferroviaire en France pour permettre de construire un véritable projet pour un service public unifié du transport ferroviaire.

 

- Sur le même sujet, pour en savoir plus, lire aussi :

- Les propositions des cheminots pour une autre politique ferroviaire

- SNCF : quels enjeux dans l'appel unitaire à la grève reconductible à partir du 10 juin ?

- Réforme du ferroviaire, qu'y a-t-il dans le projet de loi ?

- Des amendements qui confirment l’éclatement de la SNCF

- La CGT propose la voie du service public

- Par : Avec les cheminots

- Par CGT Cheminots Centraux : Deuxième semaine de grève des cheminots suédois de Véolia.

- Par Jean-Luc Mélenchon Co-président  : lettre aux cheminots

- Par Jean-Luc Mélenchon Co-président  : La bataille du rail est un combat d'intérêt général

- Actu-environnement : Le fret ferroviaire à la croisée des chemins

- Réforme ferroviaire : SUD, FO et la CGT dénoncent les « amendements de surface »

- Rail  : la grève a bien aiguillé l’Assemblée nationale

- Laurence Pache Secrétaire nationale du Parti de Gauche : Ferroviaire : le combat n’est pas fini

Réforme ferroviaire : gouvernement et SNCF mentent aux Français ! Solidarité active !
Partager cet article
Repost0

commentaires

Durand Eric 18/06/2014 09:13

J'avais effectivement mis l'info dans "Sur le même sujet, pour en savoir plus, lire aussi :" sous l'intitulé "Par CGT Cheminots Centraux : Deuxième semaine de grève des cheminots suédois de Véolia." http://cgt-cheminots-centraux.reference-syndicale.fr/2014/06/16/deuxieme-semaine-de-greve-des-cheminots-suedois-de-veolia/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ReferenceSyndicale+%28Plateforme+Reference+Syndicale%29

chb 18/06/2014 00:39

En Suède, des cheminots sont en grève depuis deux semaines contre leur employeur Véolia. Celui-ci vient de les virer pour les ré embaucher en contrat "zéro heure", c'est à dire à la tâche.
Des trains ont déjà cessé de circuler sur la ligne Malmo-Stockholm, le syndicat a annoncé son intention de lancer un mouvement de grève à Stockholm à partir du 20 juin, si il n'obtenait pas satisfaction, en pleine période de vacances estivales.
Le mouvement de grève qui impliquait à l'origine 250 salariés en touche à présent plus de 1 260.
70 % des Suédois favorables au retour au monopole public !
Certes, le patronat, la presse locale essaient de monter les usagers contre les cheminots utilisant l'argument économique (« 2 millions de pertes par jour »)… et celui éculé de l'écologie (la pollution causée par la hausse du trafic sur le port d'Oresund, si!).
Toutefois, cette campagne médiatique que nous connaissons si bien en France ne semble pas marcher en Suède. Car, bien que l'expérience soit courte, la dégradation du service est déjà sensible depuis l'ouverture à la concurrence.
Le système ferroviaire suédois, réputé pour être un des plus efficaces, fiables, égalitaires d'Europe, semble se déliter dangereusement : retards de plus en plus fréquents, hausse des tarifs, sous-investissement, inégalités entre régions.

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇