Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 21:54
Le fleuve Charente un petit matin d'hiver

Le fleuve Charente un petit matin d'hiver

Le 30 avril dernier, le journal local Charente libre mais aussi Sud-Ouest[1] le 9 mai, débusquaient l'information issue d'un rapport du ministère de l'écologie : "Les pesticides dans les eaux douces" :  La Charente serait le fleuve le plus polluée de France sur la section allant de Angoulême à Saintes.
En effet le rapport indique clairement notre zone géographique comme ayant le maximum de pollution aux pesticides en France : 6,2 µg/litre.
A partir de 0,5 µg/L l'eau est impropre à la consommation et à partir de 5 µg/L l'eau est réglementairement impropre a produire de l'eau potable (c'est à dire que l'on ne peut pas la dépolluer).

 

Source : Citoyen de Cognac le blog de Pierre-Alain Dorange (pad) | mis à jour le 22/02/2021

- Situation très critique
Le même rapport accuse explicitement le secteur agricole qui fait grand usage de pesticides, herbicides et autres intrants ; notamment en viticulture et notamment dans le Cognaçais ou le rendement prime sur la qualité du raisin...

Suite au début de polémique le rapport a été amendé et précise désormais que "les données de ce secteur (le notre) sont fortement influencées par une contamination isolée et non nécessairement représentative du secteur dans sa globalité" (sic).

Ce rapport a été établi avec les données récoltées par les réseaux de stations de mesure des cours d'eau et des eaux profondes (nappes phréatiques) en 2011. Pour chaque secteur une moyenne a été effectuée pour les stations qui ont fait au moins 4 mesures dans l'année.

Sur notre secteur cela concerne 12 stations de mesures des eaux de surface (avec leur concentration du pesticides en 2011, le lien renvoi vers le résumé des mesures de la station, les données brutes sont disponibles tout en bas de chaque page) :

  • Javrezac (Antenne) 0,18 µg/L 
  • Migron (Dandelot) 0,08 µg/L 
  • Mons (Antenne) 0,09 µg/L 
  • Thors (Briou) 0,32 µg/L 
  • Nercillac (Soloire) 2,67 µg/L 
  • Reparsac (Tourtat) 72,92 µg/L 
  • Bréville (Soloire) 0,94 µg/L 
  • Nersac (Boème) 0,54 µg/L 
  • Merpins (Charente) 0,05 µg/L 
  • Saint-Simeux (Charente) 0,07 µg/L 
  • Trois-Palis (Charente) 0,21 µg/L 
  • Saint-Michel (Eaux Claires) 0,13 µg/L 
  • Le Tourtat

La station du Tourtat est en effet atypique (73 µg/L en moyenne en 2011) et explique en grande partie la forte moyenne de 6,2 µg/L, on notera bien sur que la station proche de Nercillac présente aussi ue valeur forte, ainsi qu'a Bréville : c'est donc toute la Soloire qui est touchée.
Ensuite vient Nersac sur la Boème, puis Thors sur le Brioux et Trois-Palis aux Eaux Claires...
Tout ceci sont des moyennes annuelles, au Tourtat la valeur maximale a été d'environ 120 µg/L le 6 juin 2011.



- Glyphosate
Lorsque l'on consulte les données par polluants de cette station, c'est la Glyphosate et l'AMPA (un sous-produit du Glyphosate) qui représente très largement ce pic de pollution.

 

Le glyphosate est un désherbant total foliaire systémique, c’est-à-dire un herbicide non sélectif absorbé par les feuilles et ayant une action généralisée, autrefois produit sous brevet, exclusivement par Monsanto à partir de 1974, sous la marque Roundup. Le brevet est tombé dans le domaine public en 2000, d'autres sociétés produisent désormais du glyphosate.

C'est donc un désherbant très utilisé car il n'attaque que les feuilles (défoliant) et peu donc être pulvérisé au sol sur les mauvaises herbes, sans avoir trop d'effets sur la vigne...

Le glyphosate se dégrade dans l'eau, mais pas son principal sous-produit l'Acide Aminométhylphosphonique (AMPA). C'est donc le Glyphosate et l'AMPA que l'on retrouve dans les sols et l'eau.

Les mesures brutes de la station du Tourtat à Réparsac :

 

- Un cas isolé ?
Le message officiel est a ce stade, "un cas isolé" mais on voit bien que le rapport prend tout de même des pincettes en précisant "[...]contamination isolée et non nécessairement représentative du secteur dans sa globalité"

En consultant les autres stations ont constate surtout que très peu mesure le Glyphosate, difficile donc d'en déduire si ce polluant particulier se retrouve plus en aval...


 

- Les eaux souterraines
Toutefois un autre indicateur du rapport d'origine est peu commenté : la carte de la pollution des eaux souterraines. Celles-ci sont le reflet de la pollution de long terme qui finit par s'infiltrer au plus profond dans les nappes phréatiques. Or là encore notre secteur est en rouge écarlate sur la carte (comme d'autre).
 

  • Il est aujourd'hui prouvé que la Charente est le fleuve le plus pollués de France[2].

 

 

- Comment s'en étonner ?

Une carte qui représentant les chiffres des ventes du glyphosate en France révèle qu'entre la vigne, les céréales et le maraîchage, les cultures de Nouvelle-Aquitaine sont particulièrement friandes de ce pesticide, pourtant classé comme cancérogène probable.[3]

 

Pollution du fleuve Charente : glyphosate et autres pesticides......

 

- Conséquence de la qualité des eaux de ruissellement sur la conchyliculture à Marennes-Oléron

Face à la mortalité des huitres, la qualité des eaux douces est mise en cause.

Le développement de cultures intensives dans les marais agricoles entraîne à la mer, avec les eaux de drainage, des résidus de produits phytosanitaires (les plus importants en quantité étant des herbicides).

 

Ces produits, dont les études éco-toxicologiques commencent à montrer la nocivité pour la flore et la faune marines, sont entraînés sous forme soluble ou absorbés sur les particules de sol (d'où l'importance de la bonne stabilité structurale des sols cultivés, ce qui n'est pas toujours le cas en marais). Rappelons que le marais n'est pas seul en cause: il est aussi l'exutoire du bassin versant.[4]

 

 

- Pour terminer des photos de 4 vignes réalisées le 21 mai 2009 qui montre 4 pratiques agricoles différentes

  • 2 qui usent clairement d'herbicides foliaires (type Glyphosate donc)
  • et 2 qui n'en usent pas

Dans l'ordre : Aucun traitement - Labouré (1 rang sur 2) - Désherbé au défoliant, admirez la camaïeu de beige - la dernière : Là je sais comment c'est fait, y'a rien qui pousse sauf la vigne
Dans l'ordre : Aucun traitement - Labouré (1 rang sur 2) - Désherbé au défoliant, admirez la camaïeu de beige - la dernière : Là je sais comment c'est fait, y'a rien qui pousse sauf la vigne
Dans l'ordre : Aucun traitement - Labouré (1 rang sur 2) - Désherbé au défoliant, admirez la camaïeu de beige - la dernière : Là je sais comment c'est fait, y'a rien qui pousse sauf la vigne
Dans l'ordre : Aucun traitement - Labouré (1 rang sur 2) - Désherbé au défoliant, admirez la camaïeu de beige - la dernière : Là je sais comment c'est fait, y'a rien qui pousse sauf la vigne

Dans l'ordre : Aucun traitement - Labouré (1 rang sur 2) - Désherbé au défoliant, admirez la camaïeu de beige - la dernière : Là je sais comment c'est fait, y'a rien qui pousse sauf la vigne

Notes :

[1] Pesticides : du poison dans l'eau de la Charente

[2] La Charente, fleuve le plus pollué de France

[3] Les agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine sont particulièrement friands de glyphosate

[4] Conséquence de la qualité des eaux de ruissellement que la conchyliculture à Marennes-Oléron

 

Pour en savoir plus :

- L’eau se ressource grâce à l’agriculture bio

- La pollution de l’eau d’origine agricole en France et en Europe

- L'oxygène disparaît de cours d'eau comme le Saint-Laurent

- Pertuis charentais et Gironde deviennent le 7e parc naturel marin français

- Seulement 12 % des eaux du bassin de la Charente sont en bon état

- Charente: le fleuve où la mort coule tranquille

- Entre Saintes et Pons : alerte à la pollution nitrates de l’eau

- Des milliers de cours d’eau sont rayés de la carte de France, et s’ouvrent aux pesticides

- Charente-Maritime : une eau non conforme mais sans risque, mais qui a un coût

- Développer l'agriculture bio pour préserver la qualité de l'eau ?

- Environnement | La Charente-Maritime à la reconquête de la qualité de l’eau

- Charente-Maritime octobre 2018 : les ventes de pesticides explosent depuis dix ans et sur le podium pour le glyphosate

- Charente-Maritime : l’utilisation des pesticides continue d’augmenter

- Les huîtres sont malades, l’Ifremer est attaqué

- LES HUITRES DE LISTREC un bien commun en danger

- Le maire de Saint-Vaize (17) monte au créneau après des traitements dans une zone proche de puits de captage d’eau potable desservant La Rochelle et l’est du département.

- Eau en Charente-Maritime : des cas de pollution qui interrogent par CEP17

 

Repères

Le syndicat des eaux estime le coût global à 500 000 euros pour le forage de Sainte-Lheurine et 300 000 euros pour celui de Fontaines d’Ozillac. De gros travaux de génie civil sont à prévoir avec d’imposantes cuves. En bref, il va falloir revoir toute la tuyauterie. " Le charbon actif réagit très bien à l’atrazine, confirme Jacques Lépine, hydrogéologue du Syndicat des eaux. Cela fonctionne par adsorption : la molécule se colle au charbon actif. Il est ensuite envoyé dans des centres ou brûlé pour être régénéré. "

95. C’est le nombre de molécules de pesticides recherchées par l’Agence régionale de santé (ARS) dans les eaux du département. Des pesticides interdits ou autorisés, comme par exemple le glyphosate. 3 000 analyses sanitaires sont réalisées chaque année par l’ARS.

400. Captages fermés ces 30 dernières années, pour moitié à la suite de problèmes de qualité (nitrates et/ou pesticides), sur le territoire de l’ancienne région Poitou-Charentes.

1,4. C’est, en million d’euros, la somme engagée en Charente-Maritime par le programme régional Re-sources. Sur la période 2015–2020 il s’adresse aux utilisateurs potentiels de fertilisants azotés et de produits pesticides (agriculteurs, services municipaux, services de l’équipement, jardiniers amateurs…).

 

Algues vertes dans les pertuis Charentais

- Les algues vertes prolifèrent sur l'île de Ré. Un signe de la dégradation de l'eau des pertuis

- Algues vertes dans l’île de Ré : le député Olivier Falorni interpelle Nicolas Hulot

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇