Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2021 4 07 /10 /octobre /2021 10:06
Zemmour/Le Pen : l'extrême droite véritable " roue de secours des puissants "

Sociologie du « zemmourisme ». Radioscopie d’un nouvel électorat national-populiste[1]

 

Depuis plusieurs mois, les médias offrent le tapis rouge à Eric Zemmour et aux thématiques de l'extrême-droite permettant ainsi la diffusion d'une vision ethnique et dangereuse de la France, à l’opposé d’une vision républicaine de la nation. L'objectif est simple : faire diversion et diviser pour mieux protéger les intérêts des puissants. Telle est la fonction de l'extrême-droite et ses thématiques, a fortiori en temps de crise. Et si celle-ci dit se revendiquer « du peuple », elle ne fait en réalité que de le détourner de ses intérêts en imposant ses obsessions racistes dans le débat public. Les propositions de l'extrême-droite dans le domaine économique et social sont en effet claires : la poursuite des politiques néo-libérales.

 

Sources : Le journal de l'insoumission | mis à jour le 24/10/2021

-Ne surtout pas parler du quotidien des gens et de leurs préoccupations.

Alors que le pays traverse une crise écologique, social et démocratique sans précédent, les sujets rabâchés par les médias mainstreams pour diviser la population et faire diversion ne manquent pas. Insécurité, chômage, habillement des femmes, immigration, Islam, laïcité… Nombre de sujets qui pourtant devraient faire l'objet de débats raisonnés, sérieux et argumentés sont ainsi organisés avec cet objectif.

  • En 2009, Nicolas Sarkozy proposait un grand débat nauséabond sur l'identité nationale.
  • En septembre 2013 durant le mouvement des retraites, Manuel Valls installait un débat sur le sort des Roms en France.
  • En 2016, la déchéance de nationalité semait la discorde et occultait le vrai débat de société de l’époque autour de la loi El Khomeri, loi de casse du contrat de travail.
  • Aujourd’hui l’épouvantail Zemmour permet d’éjecter les questions sociale et écologique du débat public.

 

Nous voilà ainsi gavés du fonds de commerce haineux de cet éditorialiste-candidat – pourtant condamné pour provocation à la haine raciale - qui depuis des années assène et vomit sa haine de l'autre, mélangeant tout jusqu'à l'absurde, allant jusqu’à remettre en cause la liberté de choix des prénoms donnés par les parents à leurs enfants.

  • Eric Zemmour n’est autre que l'un des visages de l’extrême droite. Une extrême droite en open bar sur les chaînes de certains oligarques, propriétaires de médias aux agendas politiques certains.

 

- Pourtant, alors que des lits continuent d’être supprimés, le débat ne devrait-il pas porter sur l'état du service public hospitalier ? N’avons-nous pas des leçons à tirer de la crise sanitaire ?
- Alors que la crise environnementale s'intensifie, hausse des températures, multiplication des catastrophes climatiques, sécheresses et inondations de ces derniers mois et ses conséquences, seraient-elles désormais derrière nous ? Le débat ne devrait-il pas porter sur l' urgence écologique ?
- Alors que parents d'élèves et enseignants dénoncent encore et toujours des classes surchargées, que l'on parle d'une baisse globale du niveau scolaire depuis plusieurs années, que la crise du covid et les confinements ont aggravé la situation en impactant largement la scolarité de nos jeunes, le débat - surtout durant la période de rentrée scolaire - ne devrait-il pas porter sur les enjeux de l’Ecole ?
- Alors que les fins de mois deviennent de plus en plus dures pour nombres de nos concitoyennes et concitoyens, n'y aurait-il pas un grand débat à avoir dans ce pays pour mettre fin à la pauvreté ?

 

 

-Surtout ne pas faire le lien entre enrichissement de quelques uns et appauvrissement du plus grand nombre.

Car ces dernières années la pauvreté a explosé.

Rappelons quelques chiffres :

  • entre 11 et 12 millions de pauvres[1bis] ;
  • 27% des français·es contraint·es de restreindre leur alimentation[2] ;
  • 32% qui éprouvent des difficultés à payer leur loyer[3] pour un total de 12,1 millions de personnes touchées par la crise du logement[4]. Se loger, payer les charges locatives et les facture d'eau ou d'énergie prend d'ailleurs de plus en plus de place dans le budget des français. Il faut dire que depuis l'ouverture à la concurrence, le prix du gaz a augmenté de 80%, celui de l’électricité de 60 %.
  • Et en même temps, durant les 4 premières années du quinquennat d' Emmanuel Macron, la fortune des 500 familles les plus riches de France a augmenté de 75% (+430 milliards). Leurs fortunes culminent ainsi à plus de 1000 milliards d'euros.
  • Et alors que près d'un français sur deux a subi une perte de revenu durant la crise sanitaire selon le baromètre annuel du secours populaire, 51 milliards d'euros ont eux été distribués aux actionnaires du CAC 40[5] cette année. Et ce, alors même que toutes ces entreprises ont bénéficié d'aide publique...

Comme quoi, l'argent pour répondre aux défis sociaux, écologiques et sociétaux existe bel est bien. Encore faut-il avoir la réelle volonté politique de le mobiliser là où il pourrait être réellement utile socialement. Marine Le Pen et Eric Zemmour, tout comme Emmanuel Macron, s'y refusent.




 -Avec Le Pen ou Zemmour, les intérêts des puissants restent préservés 

Dans les propos ou propositions tenus par l'extrême-droite, vous ne trouverez aucune mesure pour mieux repartir les richesses ou qui touche au porte-feuille des plus riches.

 

✍️ Du coté de Marine Le Pen,..

la question sociale intéresse peu. Sur le site du RN, si l'on retrouve bien des publications thématiques sur l'immigration, la police, l'insécurité ou l'islamisme, aucune n'a été réalisée sur les questions sociales. Dans son projet de 2017 – qui n'a toujours pas été mis à jour – rien non plus sur l'augmentation du SMIC, ni sur une réforme fiscale visant à redistribuer les richesses par des hausses d’impôts sur les plus riches. La pauvreté, la précarité, les inégalités n'y sont pas non plus évoquées.

 

A contrario, dans une tribune libre réalisée dans le journal très libéral l'Opinion (propriété de Bernard Arnault), Marine Le Pen cherchait a rassurer les profiteurs du système, en indiquant que la dette devra être remboursée “ contre vents et marées ”. Par des coupes dans les services publics ou des hausses d'impôts ? Aucune précision, mais voilà qui devrait rassurer les financiers.

 

Dans un numéro spécial de Fakir « Marine Le Pen, l'autre candidate des riches[6] » téléchargeable gratuitement, François Ruffin pointait les convergences de la candidate d'extrême droite avec la macronie - leur silence commun sur le versement des dividendes durant la crise sanitaire, les similitudes sur les questions liées à la jeunesse (avec des mesures ne favorisant que les jeunes issus de milieux aisés) - et la disparition dans le projet de Marine Le Pen du peu de mesures qui pouvaient toucher les intérêts des puissants tel que « l’élargissement de l'assiette des retraites au revenus du capital » ou « la défense du petit commerce sur la grande distribution ».

 

✍️ Du côté d'Eric Zemmour...,

si celui-ci n'a pas encore de programme à proposer à moins de 7 mois de l'élection présidentielle, les quelques fois où il a évoqué d'autres thématiques que ses obsessions racistes, c'était pour développer une pensée antisociale. Nous avons pu constater lors de la confrontation face à Jean-Luc Mélenchon[7], que ce dernier adoptait le même vocabulaire que les néo-libéraux, lorsqu'il parle de « charges sociales » plutôt que de cotisations ou d' « Etat providence devenu obèse». Mais intérrogé sur LCI, le lundi 27 septembre, le polémiste-candidat va plus loin et propose les mêmes recettes libérales inefficaces et injustes qui enrichissent quelques uns et appauvrissent le plus grand nombre.

 

Ainsi quant il défend le remboursement de la dette[8], qu'il se dit favorable au rapport de l'âge légal de la retraite jusqu'à 64 ans[9], qu'il argumente en faveur d'une baisse généralisée des impôts aux entreprises sans contreparties, lorsqu'il entend réduire les dépenses sociales ou lorsqu'il regrette les augmentations du SMIC, il reprend les mêmes raisonnements que les libéraux les plus extrêmes et annonce une nouvelle cure d'austérité.

 

Dans un article du mois d'août[10], la cellule “ éco ” d’Eric Zemmour, par la voix de Philippe Izraelewicz – entrepreneur parisien, ancien élu-LR et membres des amis d'Eric Zemmour – celui-ci défend la « baisse des impôts de production dans des proportions beaucoup plus importantes que ce qu’a fait le gouvernement d’Emmanuel Macron ». D'autres pistes sont évoquées tel que « l'exonération des donations d’entreprises aux descendants afin de favoriser le ruissellement » ou « la remise en cause des 35 heures » qui ne seraient pas « un tabou » car « si la France veut retrouver son aura et rivaliser avec les plus grandes puissances mondiales, des sacrifices seront nécessaires. » Rien que ça !

 

Par ailleurs, à l'internationale, les deux leaders d'extrêmes droite assument des proximités idéologiques avec des chefs d’État ultra-conservateurs eux-aussi adeptes des politiques néolibérales.

 

Parmi ces leaders, on retrouve notamment Victor Orban, qui en Hongrie remet en cause le droit du travail, sabre dans les politiques sociales, les pensions et allocations, les services publics tout en réduisant les impôts pour les plus riches. L'un des exemples le plus criant de cette politique étant la loi de 2019 dénoncée comme un « droit à l'esclavage », qui permet aux employeurs d'imposer aux salariés jusqu' à 400 heures supplémentaires chaque année avec un délai de paiement pouvant aller jusqu'à 3 ans de ces heures travaillées. Comme un symbole, la Hongrie est d'ailleurs la première destination internationale effectuée par Eric Zemmour, et Marine Le Pen a également annoncé s'y rendre dans les prochaines semaines.

 

A 7 mois d’une échéance cruciale pour notre pays, il est donc temps de rallumer la lumière, de dénoncer l'extrême droite pour ce qu’elle est réellement, une officine raciste et réactionnaire au service des intérêts des puissants. Il est également temps que nous débattions des réelles préoccupations des gens, celles du quotidien, celles de l'avenir, de l’urgence sociale, écologique et démocratique. Tel est l'un des objectifs que se donne le Journal de l'Insoumission.

 

Notes :

[1] Sociologie du « zemmourisme ». Radioscopie d’un nouvel électorat national-populiste

[1bis] Selon le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale (CNLE)

[2] Sondage Ipsos - Secours Populaire

[3] Sondage Ipsos - Secours Populaire

[4] Selon la fondation Abbé Pierre

[5] L’Observatoire des Multinationales mesure une hausse de 22% de dividendes versées par les entreprises du CAC40 à leurs actionnaires ; en 2021, ce seront 51 milliards d'euros qui leur seront versés, là où « seulement » 36 milliards leur avaient été versés en 2020

[6Nuuméro spécial de Fakir « Marine Le Pen, l'autre candidate des riches »

[7] Débat Mélenchon VS Zemmour

[8]  « Il faut rembourser la dette, sinon on nous prêtera plus jamais. La parole de la France mérite d'être toujours respectée. » Éric Zemmour

[9] Éric Zemmour est " favorable au report de l'âge légal de la #retraite... Je pense à 64 ans en 2030, progressivement "

[10] Présidentielle : mais que pense Eric Zemmour en économie ?

 

Pour en savoir plus :

La stratégie du RN et le pion Zemmour sur l’échiquier de l’incertitude.

Éric Zemmour est-il en train de supplanter le Rassemblement national et sa cheffe de file Marine Le Pen à l’extrême droite ? Sur quelles bases ? Mais surtout : comment l’affronter ?

- Carte des agressions de l’extrême-droite en France en 2021

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇