Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2018 3 17 /10 /octobre /2018 17:09
Alstom Aytré/La Rochelle : les syndicats interpellent une nouvelle fois les élus !

A l'attention :

. De la Direction Générale des Entreprises, service rattaché au ministère de l'Economie et des Finances,
. Du Délégué Général de la Fédération des Industries Ferroviaires,
. De la Direction Générale du Travail,
. Du cabinet de la ministre chargée des Transports, service rattaché au Ministère de la transition Ecologique et Solidaire,
. Des Député(e)s de la Commission d'Enquête sur les décisions de l'Etat en matière de politique industrielle, notamment dans les cas d'ALSTOM, ALCATEL, STX,
. Des Présidents de groupe de l'Assemblée Nationale,
. Des Sénatrices et Sénateurs de la Mission Sénatoriale d'Information sur ALSTOM et la stratégie industrielle du pays,
. Des Présidents de Régions,
. De la Députée de la 2ème circonscription de Charente-Maritime,
. Des Sénateurs de la Charente Maritime,
. Des maires des communes d'Aytré, de La Rochelle,
. Des élu(e)s de la Communauté D'Agglomération de La Rochelle

 

Aytré, le 17 Octobre 2018.

Mesdames, Messieurs,

 

Comme suite à nos précédents courriers relatifs à ALSTOM, nous souhaitons réitérer nos inquiétudes quant à la situation future de l'entreprise et plus particulièrement pour notre établissement d'Aytré.

 

  • En tout premier lieu, la confirmation récente de la signature du TGV du Futur, dit 2020, pour une commande de 100 rames de TGV est une bonne nouvelle pour notre établissement dans le long terme, il n'empêche que sur le court terme la situation est très préoccupante, car la fabrication de ces rames de TGV du futur ne fait pas du tout la jonction avec la commande que nous fabriquons actuellement, les TGV Océane.

En effet, les courbes de charges qui nous sont présentées par notre direction depuis maintenant un an lors des différents CE mensuels, confirmées lors du dernier CCE du 04/10/2018, montrent un trou de charges conséquent qui représente 2 ans de sous-activité pour une partie des salarié(e)s. La production des rames actuelles de TGV Océane se termine en 2019 pour le début des chaines de fabrication mécano-soudure et la fabrication du TGV du futur ne reprendra qu'à partir de 2021. Certes, il y'a une pré-série de 3 rames qui est prévue dans le plan de charges de 2019 et 2020, mais cette fabrication n'occupera qu'une très infime partie des salarié(e)s qui vont être impactés par la sous-activité. A ce jour, nous estimons que cette sous activité va impacter environ 250 salarié(e)s, toutes catégories socio-professionnelles confondues, avec une part plus importante dans la catégorie ouvrière.

  • En second lieu, au vu des récents appels d'offres gagnés par ALSTOM, les projets sont nombreux et volumineux et il existerait des solutions pour palier à ce trou de charges. Notamment, sur les annonces gouvernementales qui ont été faites en leurs temps, mais qui aujourd'hui ne sont toujours pas actées et aussi sur la redéfinition du schéma industriel qui est choisi par ALSTOM. Aujourd'hui, une partie de plus en plus importante de ces fabrications n'étant pas réalisée sur le territoire national.


Quelques exemples / solutions :

  • Premièrement, l'établissement d'ALSTOM Katowice (Pologne) qui se trouve en surcharge de production sous-traite à d'autres entreprises polonaises ou étrangères une partie de sa production mécano-soudure sur les Tramways, les REGIOLIS, les Métros, etc..., alors que dans le même temps des établissements français vont subir de sérieuses baisses de charges. ALSTOM étant même en réflexion sur la possibilité de sous-traiter à SKODA des éléments mécano-soudés que Katowice ne peut gérer.

Nous souhaitons vous rappeler que SKODA était en discussions avancées il y'a quelques temps, avec un possible rachat par CRRC. CRRC qui est le soi-disant concurrent majeur pour notre direction générale et qui fait qu'ALSTOM et SIEMENS doivent s'unir !!! 

  • Deuxièmement, une partie de la fabrication mécano-soudure est effectuée par l'établissement d'ALSTOM Barcelone (Espagne) sur des commandes de tramway CITADIS pour des villes françaises (CAEN L1/L2/L3, AVIGNON, NICE L2/L3, IdFM T9T10) et même sur des appels d'offres en cours (NANTES, ANGERS L2, MARSEILLE, IDF TW20).  

  • Troisièmement, il y a aujourd'hui une réflexion générale d'ALSTOM de délocalisation de parties d'études, notamment sur le ''COE Electrical'' (Centre d'excellence). Nous avons déjà vécu cela avec le ''COE Interiorism'' CITADIS. La direction a fait le choix stratégique d'enlever le savoir-faire des sites intégrateurs et de diluer la responsabilité de la conception, du suivi et des montages des fonctions vers BANGALORE (Inde), ou ailleurs.

 

Les Organisations Syndicales d'ALSTOM Aytré continuent de s'indigner de ces choix stratégiques faits par la direction et nous nous opposons à ces délocalisations d'études ou de fabrications. Les pouvoirs publics doivent dénoncer cette situation. Pour les Organisations Syndicales d'ALSTOM Aytré, il est inconcevable et intolérable que de l'argent public servent à rémunérer des salarié(e)s mis en chômage partiel, alors que l'entreprise ALSTOM, qui vit en majorité des commandes publiques, envoie en grosse partie le travail se faire à l'étranger !!!

 

Nous demandons que le schéma industriel choisît par ALSTOM soit redéfini en favorisant la part et la contribution française, notamment dans des périodes et des contextes de sous activités.

 

  • Quatrièmement, en 2016 sous la présidence de François HOLLANDE celui-ci s'était engagé sur une commande de TGV3UI qui permettait à notre établissement de faire en partie la jonction avec ce trou de charges. Nous savons aujourd'hui pour des raisons de normes technologiques que cette commande ne peut se faire.

Lors d'une récente discussion avec notre direction centrale sur la situation future critique en termes de charges de l'établissement d'Aytré, celle-ci nous a invités à partager et d'insister auprès des différents élu(e)s de la république que cette commande de TGV3UI ne tombe pas dans les oubliettes et qu'elle se transforme en TGV Océane. D'autant plus, que nous savons que des discussions, allant dans ce sens, sont en cours entre les deux Présidents Directeur Général d'ALSTOM et de la SNCF.

 

Une fois n'est pas coutume, les Organisations Syndicales d'ALSTOM Aytré constatent et dénoncent qu'il existe des écarts entre une communication enthousiaste faite et la réalité des actes.

 

Nous vous invitons à demander au gouvernement de tenir ses engagements, d'expliquer pourquoi ceux-ci ne sont pas tenus et d'activer la transformation de cette commande de TGV3UI en TGV Océane, car celle-ci solutionnera en partie la sous activité pour notre établissement.

 

Avec toutes ces analyses, nous souhaitons vous alerter sur les conséquences et les risques que ce trou de charges va inévitablement créer sur la production et le bureau d'études.

 

Alors que nous sommes un des derniers fleurons industriels mondialement reconnus sur des technologies de pointes et enjeux d'avenir, nous perdons des compétences techniques et du savoir-faire chaque année et les politiques industrielles de destructions qui sont menées actuellement, continuent à être appliquées par nos dirigeants sans que cela choque qui que ce soit.

 

C'est dans ce contexte très particulier que nous souhaitons encore une fois vous solliciter, vous faire part de nos inquiétudes et de nos positions sur ces sujets très importants, mais aussi, car nous sommes convaincus que le dialogue est encore plus nécessaire en pareilles circonstances.

 

En espérant que vous répondrez favorablement à nos demandes, nous vous prions de croire, Mesdames, Messieurs les élu(e)s, en l'assurance de notre haute considération.

 

- Eric BALLOT : Délégué Syndical CFE-CGC ALSTOM Établissement d'Aytré

- Fabrice COTREL : Délégué Syndical FO ALSTOM Établissement d'Aytré

- Philippe MASSE : Délégué Syndical CGT ALSTOM Établissement d'Aytré                          
                                          

- Déclaration de la France insoumise

Sources : La France insoumise

Le 18 octobre 2018 Bastien Lachaud, député France insoumise déclare :

Alstom Aytré/La Rochelle : les syndicats interpellent une nouvelle fois les élus !
Partager cet article
Repost0

commentaires

4
soutien total et fraternel aux élus insoumis victimes d'un pouvoir exécutif faisant n'importe quoi
Répondre

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇