Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 10:00
Olivier Falorni : la culture de l'ambiguïté pour ratisser large et se mettre au service de la classe dominante
Olivier Falorni : la culture de l'ambiguïté pour ratisser large et se mettre au service de la classe dominante
  • L'illusionniste de " gauche " se dévoile y compris en servant de marchepied au RN !

 

Sources : Eric Durand | mis à jour le 16/04/2021

- Les citoyens de gauche, à Evry ont mis quasiment Valls à la porte et c'est Olivier Falorni qui tente de venir à son secours

Ainsi, à peine élu, selon Le labpolitique Europe1 Falorni annonce avoir réuni "plus d'une vingtaine de députés" autour de Valls.

Et de huit. Après la création du groupe parlementaire des "constructifs" LR-UDI indépendant du groupe LR, voici venir le groupe des *progressistes*, coincé entre LREM et le PS. Rien d'officiel pour l'instant, mais le député Olivier Falorni (divers gauche, ex-PS depuis sa candidature dissidente face à Ségolène Royal aux législative de 2012) annonce dans Le Parisien, ce dimanche 25 juin, avoir réuni "plus d'une vingtaine de députés" afin de former un groupe à l'Assemblée nationale, autour de la personne de Manuel Valls :

" Je suis confiant car nous avons déjà réuni plus d'une vingtaine de députés. "

 

Le Parisien révèle que le député de Charente-Maritime est à l'initiative de la formation de ce huitième groupe, avec Sylvia Pinel (PRG) et, plus surprenant, François-Michel Lambert, député LREM. Olivier Falorni en explique le but :

" Nous voulons être le troisième pilier de cette majorité, avec La République en marche, le MoDem au centre droit et nous au centre gauche. "

 

Les "constructifs" de droite apprécieront. Dans le JDD du 25 juin 2017, on apprend également que l'ancien Premier ministre a été vu à une réunion au siège du PRG où certains se disent "prêts à l'intégrer".

 

En tout cas, pour que Manuel Valls ne siège pas avec les non inscrits aux côtés de Marine Le Pen, par exemple, il faut trouver au moins 14 élus. Pour cela, il est allé chercher du côté des divers gauche, des radicaux de gauche mais aussi des radicaux de droite, à en croire François-Michel Lambert. Selon lui, "même des radicaux valoisiens" ont vocation à rejoindre le groupe, fâchés qu'ils seraient avec Jean-Christophe Lagarde de l'UDI. Et aller réunir à nouveau les radicaux des deux rives, comme à la création du Parti radical en 1901, ça sent bon le *renouveau*. Mais après tout, pourquoi pas. La réunification des radicaux était déjà en cours.

 

L'entreprise est un échec ! Après s'être fait élire sous l'étiquette " Majorité présidentielle " il siégera parmi les non inscrits !

 

 

- Les actes du député Falorni depuis sa réélection en juin 2017: en parlera t-il à l'heure du bilan ?

2017 :

  • 4 juillet 2017 : Vote de la confiance au gouvernement. C'est confirmé, Olivier Falorni député de La Rochelle/Ré, en votant la confiance au gouvernement d'Edouard Philippe, s'est mit au service d'une politique... de droite. Il l'a fait en toute connaissance du programme d'En Marche, de Macron, du 1er Ministre (généralisation de l'état d'urgence, casse du Code du travail, baisse des pensions des retraités...). Tout ce qu'il pourra dire ou faire à dater de ce jour sera de la gesticulation médiatique pour rassurer l'électorat qui lui reste à gauche ! La France insoumise est le seul groupe parlementaire à voter unanimement contre la confiance.
  • 6 juillet 2017 : Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence (première lecture).Olivier Falorni est absent. La France insoumise, a défendu une motion de rejet préalable sur la prorogation de l'état d'urgence et voté contre le texte du gouvernement.
  • 13 juillet 2017 : Vote de la loi d'habilitation autorisant le gouvernement à légiférer par ordonnance pour casser le code du travail. Après quatre jours de débat, le projet de loi d'habilitation a été approuvé par 270 voix contre 50. La majorité ainsi que les Républicains et les Constructifs LR-UDI ont voté pour alors que la Nouvelle gauche (ex-PS), les Insoumis et les communistes ont voté contre. Sur ce dossier pourtant essentiel pour les salariés.... Olivier Falorni est absent se rendant complice par défaut de coup d'état social en cours.
  • 24 juillet 2017 : Début pour l'Assemblée nationale de l'examen des projets de loi visant à redonner "confiance dans l'action publique" par la moralisation de l'action publique. Casier judiciaire vierge (de tout crime ou délit atteignant à la probité) obligatoire pour se présenter à une élection ; maintien ou suppression du verrou de Bercy ; conflits d'intérêts chez les fonctionnaires pour limiter la pratique du "pantouflage" ; activité de conseil et mandat électif ; " conflits d'intérêts " pour les ministres ; interdiction que les collaborateurs parlementaires soient rémunérés par les lobbys.... qu'aurait voté Olivier Falorni ? Nous ne le saurons pas Olivier Falorni est absent des débats.
  • 28 juillet 2017 : Fin du débat et scrutin public sur l'ensemble du projet de loi organique pour la confiance dans la vie publique (première lecture). Qu'en pense Olivier Falorni ? Nous ne le saurons pas Olivier Falorni est absent des débats.
  • 01 août 2017 : vote final sur l'ensemble du projet de loi habilitant le gouvernement à casser le Code du Travail par ordonnances (texte issu de la commission mixte paritaire). Olivier Falorni est absent lors du vote de la motion de rejet préalable, déposée par M. Jean-Luc Mélenchon et s'abstient sur le vote final du texte après avoir boudé les débats. Quel courage politique ! C'est vrai qu'il est plus prompt à s'en prendre aux députés de la France insoumise quand il s'exprime.
  • 09 août 2017 : vote final sur l'ensemble du projet de loi organique pour la confiance dans la vie publique (seconde lecture). Pour la France insoumise "la loi de moralisation est un échec" car ne s'attaquant pas aux causes de la corruption "l'argent ". Les députés de la France insoumise s'abstiendront, Olivier Falorni vote pour.
  • 26 septembre 2017 : Scrutin public sur l'amendement n° 252 de Mr B. Lachaud France Insoumise (amendement anti-Lafarge, soupçonné d'avoir financé Daesh) après l'article 2 du projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (première lecture). Olivier Falorni est absent lors du vote.
  • 03 octobre 2017 : Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (première lecture). Voulu par le chef de l’État, c'est le dernier chapitre d’une politique sécuritaire entamée par Sarkozy et poursuivie par Valls. Ce projet de loi intègre l’état d’urgence dans le droit commun, épargne les entreprises qui collaborent avec le terrorisme (amendement anti-Lafarge rejeté) et pour les insoumis passe à côté de l'essentiel. Olivier Falorni vote pour. Son vote indique clairement préférer la finance du business (il n'a pas participé au vote de l’amendement Lafarge) à la sécurité des Français.
  • 20 octobre 2017 : Scrutin public sur la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune et son remplacement par un impôt sur la fortune immobilière (IFI), mesure phare du projet de loi de finances (PLF) pour 2018 contestée, à juste titre, par "la gauche " et notamment les députés de la France insoumise qui votent contre. Olivier Falorni est absent lors du vote.
  • 31 octobre 2017 : Scrutin public sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale (budget) 1ére lecture. Avec ce budget, (4,2 milliards de cure d'austérité) la sécurité sociale poursuit sa marche vers un système assurantiel privé par la déconstruction de notre modèle social... Les députés de la France insoumise votent contre, et Olivier Falorni aussi.... ouf !
  • 21 novembre 2017 : l'Assemblée adopte l'ensemble du projet de loi de finances pour 2018 (le pire budget d'austérité que le parlement ait eu à adopter depuis 30 ans). 356 députés ont voté pour, 175 ont voté contre (dont la totalité des élus du groupe de la France insoumise) et 27 députés se sont courageusement abstenus dont Olivier Falorni qui poursuit la culture de l’ambiguïté politique !
  • 28 novembre 2017 : l'Assemblée vote la ratification des  Ordonnances Travail. Sans surprise il se trouve une écrasante majorité pour précariser les gens. La droite est ravie et vote des deux mains avec LREM, et ils s'en félicitent ensemble dans un standing ovation tel un conseil d'administration, précipitant ainsi les salariés dans une précarité massive et organisée. A la fin il ne se trouve que 74 députés pour voter contre (dont la totalité des élus du groupe de la France insoumise) , et tout de même 20 qui n'ont pas d'avis sur le sujet et s'abstiennent.... dont Olivier Falorni comme lors du vote du 1er août en 1ére lecture.
  • 04 décembre 2017 : l'Assemblée adopte le projet de loi de Financement de la sécurité sociale pour 2018 en lecture définitive. Le gouvernement Macron poursuit l’œuvre destructrice de ce qui fut le meilleur système de santé au monde. Les députés insoumis dénoncent les conséquences dramatiques des coups portés à la Sécu et votent contre le budget. Et Olivier Falorni ? Le budget de la Sécu, des hôpitaux... ce n'est pas son souci car Olivier Falorni est absent lors du vote.
  • 19 décembre 2017 : l'Assemblée adopte le projet de loi relatif à l'orientation et à la " réussite " des étudiants (première lecture). Et hop, la sélection à l’université adoptée pour bien finir les 6 premiers mois du bulldozer Macron ! Ce n’était que la première lecture : match retour en janvier. Les députés insoumis dénoncent les conséquences dramatiques pour l'avenir des lycéens et votent contre. Et Olivier Falorni ? Il ne trouve rien à y redire... et vote pour !

2018 :

Manque pas d'air Olivier Falorni !
Ainsi écrit-il dans sa LETTRE D'INFORMATION N°61 - 8 mars 2018

" J'ai été le premier signataire, avec mon collègue Jean-Louis Touraine, d'une tribune publiée dans " Le Monde du 28 février " appelant à légiférer pour donner aux malades en fin de vie la libre disposition de leur corps et de leur destin. .... 156 députés ont accepté de cosigner cette tribune. J’y vois un signe positif pour avancer vers une vraie loi de liberté. Notre Ultime liberté. "

Olivier Falorni et ses amis vont-ils se réapproprier toutes les propositions de Loi de la France insoumise ?

  • 09 avril 2018 : lors du débat sur le projet de loi pour un " nouveau pacte ferroviaire " les députés de la France insoumise considérant que dans le cas d'une transformation du statut de la SNCF en « société anonyme » le risque existe qu'elle soit  vendue au plus offrant, proposent un amendement visant à rendre son capital incessible. La proposition est rejetée par la majorité gouvernementale. Et Olivier Falorni, ou est-il quand il s'agit de défendre les bien communs, ceux de la nation ? Il n'était encore pas là !
  • 17 avril 2018 : l'Assemblée adopte le projet de loi pour un " nouveau pacte ferroviaire " [en clair : l'ouverture à la concurrence qui amènera la privatisation et la fin du statut des cheminots] (1ère lecture). A la fin il ne se trouve que 80 députés pour voter contre (dont la totalité des élus du groupe de la France insoumise, du PCF et de la Nouvelle Gauche [PS] ) , et il y a tout de même 29 qui n'ont pas d'avis sur le sujet et s'abstiennent.... dont Olivier Falorni. Quel courage !
  • 21 avril 2018 : l'Assemblée adopte l'article 16 du projet de loi pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie (première lecture). Une majorité de députés En Marche se sont alliés à la droite et extrême droite pour maintenir l’enferment des enfants en rétention et rejeter les amendements MoDem-PS-LFI-PCF qui proposent d'interdire l'enfermement des mineurs étrangers en attente d'expulsion.
    Ce texte est inouï de violence pour les enfants et incroyable de mépris pour les conventions internationales. Et
    Olivier Falorni, si prompt à défendre toutes les bonnes causes selon lui, il n'était pas là ! A se demander si la cause animale n'aurait pas plus d'importance pour lui que la cause des enfants !
  • Le 22 avril 2018, le projet de loi asile et immigration a été adopté par les députés, et ce après plus de 60 heures de débat et le dépôt d'un millier d'amendements (première lecture). 228 députés se sont prononcés en faveur du texte, quand 139 ont voté contre, et 24 se sont abstenus. Et Olivier Falorni, n'était encore pas là et à fait voter contre  (par délégation) !
  • Le  13 juin 2018, scrutin final sur l'ensemble du projet pour un " nouveau pacte ferroviaire"  (seconde lecture). Comme au Sénat, les droites se sont unies pour brader le service public ferroviaire via l'ouverture à la concurrence dont ont connait les effets (Voir : Le bilan libre et non faussé des libéralisations : SNCF, La Poste, EDF...), la fin du statut des cheminots. Et Olivier Falorni, qu'a t'il a dire en la matière ? Une nouvelle fois, nous ne le saurons pas ! La défense et la promotion d'un véritable service public ferroviaire pivot de la transition écologique et de l’aménagement du territoire, ça ne le concerne pas car Olivier Falorni c'est abstenu !
  • 31 juillet 2018 : scrutin public sur les motions de censure déposées, l'une par « Les Républicains » et l'autre par « La France insoumise », « Nouvelle Gauche » et « Gauche démocrate et républicaine », en application de l'article 49, alinéa 2, de la Constitution dans le cadre de l'affaire Benalla qui est le symptôme des dérives de la cinquième République et qui fait voir une « chaîne de turpitudes ininterrompues au sommet de l'État ». Ces deux motions de censure ont été rejetées par le parlementEt Olivier Falorni, qu'elles positions a t-il pris en la matière ?

- sur la motion déposées par MM. André Chassaigne, Jean-Luc Mélenchon, Mme Valérie Rabault et 59 membres de l'Assemblée.... Olivier Falorni était absent !

- sur la motion déposées par M. Christian Jacob et 90 membres de l'Assemblée..... Olivier Falorni était absent !

  • 1er août 2018 : scrutin public sur l'ensemble du projet de loi pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie (lecture définitive). Derrière les noms pompeux se cache un texte qui va permettre de maintenir jusqu'à 135 jours des enfants en prison, met en place un arsenal juridique d'une grande brutalité et attentatoire aux droits humains fondamentaux., et qui a légitimé tous les discours xénophobes et racistes de l'extrême-droite. Et Olivier Falorni ? La solidarité, les respect des droits humains... ce n'est pas son souci car Olivier Falorni est absent lors du vote. 
  • 1er août 2018 : scrutin public sur l'ensemble du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel (lecture définitive). Les six chapitres de la loi, qui devaient établir des compensations sociales aux ordonnances travail, répondent en réalité scrupuleusement aux injonctions libérales : individualisation des travailleurs et privatisation des financements de la formation professionnelle. Par ailleurs, le compte personnel de formation (CPF) sera désormais crédité en euros – de 500 euros par an à 800 pour les personnes les moins qualifiées – et non plus en heures. Chacun pourra par ailleurs faire valoir ses droits via… une application mobile. Une mesure qui revient à « diviser par deux les droits effectifs à la formation ».  Et Olivier Falorni ? Les droits des salariés... ce n'est pas son souci car Olivier Falorni est absent lors du vote.
  • 1er août 2018 : scrutin public sur l'ensemble du projet de loi d'orientation et de programmation renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes (texte de la commission mixte paritaire). Les associations dénoncent un "machine-arrière toute" au travers d'un texte qui fait l'unanimité chez les associations de droit de la femme et de l'enfant, contre lui[1].  Après des mois de discussion, les associations de défense des droits des femmes et de l'enfant dénoncent un texte vidé de son contenu voire dangereux pour les victimes. Et Olivier Falorni ? Les droits des femmes et de l'enfant... ce n'est pas son souci car Olivier Falorni est absent lors du vote.

 

2020 :

  • 22 mars 2020 : l'Assemblée adopte définitivement le projet de loi relatif à l'état d'urgence sanitaire qui s'attaque aux congés payés, aux 35h, au repos dominical.... . Les députés insoumis dénoncent les conséquences sociales, et rejoints par la Gauche Démocrate et Républicaine, 3 du Groupe Socialistes et apparentés et 1 Groupe Libertés et Territoires et votent contre. Et Olivier Falorni ? Il ne trouve rien à y redire... et, de concert avec LREM, Les Républicains, Le Mouvement Démocrates et apparentés, l'UDI et Libertés et Territoires et le RN, il vote pour !
  • 24 novembre 2020 : l'Assemblée adopte en 1ère lecture le projet de loi " Sécurité Globale " loi liberticide de surveillance généralisée, est votée en 1ére lecture, avec sa vision confrontationnelle du maintien de l’ordre et ses dangers pour les libertés individuelles. Dénoncée par l"ONU, dénoncée par la Défenseure des droits, Claire Hédon, qui considère que cette proposition de loi soulève des risques considérables d’atteinte à plusieurs droits fondamentaux, notamment au droit à la vie privée et à la liberté d’information. Le texte est combattu et rejeté par les députés France insoumise. Et Olivier Falorni, qu'a t-il fait ?
    Comme il en a l'habitude pour les sujets sociaux ou sociétaux, à défaut d'être absent,
    Olivier Falorni s'est abstenu alors que 14 autres membres de son groupe votaient contre (14 sur 17).

 

2021 :

  • 16 février 2021 : l'Assemblée adopte en première lecture le projet de loi relatif aux " Principes Républicains " qui s'attaque officiellement au " séparatisme ", mais loi de stigmatisation inutile des musulmans. Les députés France insoumise qui n'ont eu de cesse que de défendre la laïcité et la République Sociale, de dénoncer la suspicion généralisée ont unanimement voté contreEt Olivier Falorni, contre la majorité de son groupe qui vote contre (Contre : 12 : Pour : 2 ; Abstention : 2) il participe à ce scrutin de la honte en VOTANT POUR. Attiser la haine, calomnier nos compatriotes musulmans, diviser le peuple, voilà tout ce LREM et le FN savent faire et dont Olivier Falorni se fait le complice. tout en servant de marche-pied au RN de Marine Le Pen ! A noter qu'à l'image des élus RN qui se sont abstenus, plus divisés, huit élus du groupe communiste se sont abstenus, 7 ont voté contre et 1 pour.
  • 25 mars 2021 : Loi Climat le pire amendement contre la protection de la nature a été déposé par Olivier Falorni !!! Il propose tout simplement de supprimer l'article 56 portant sur la stratégie nationale des aires protégées ... motif : " Avec la définition de ces zones, les maires ne pourront plus faire évoluer les PLU alors qu’ils doivent pouvoir avoir la main sur les zones naturelles afin de pouvoir les faire évoluer si besoin."
    Traduction : surtout ne pas contrarier l’appétit de béton des maires qui doivent " avoir la main sur les zones naturelles " ... 
  • 15 avril 2021 : l'Assemblée adopte en seconde lecture le projet de loi relatif aux " Principes Républicains " dite loi de " sécurité globale ". Après avoir voté POUR en première lecture, que fait Olivier Falorni le jour du vote définitif du texte (issu de la navette Assemblée nationale/Sénat) ? Comme bien souvent, Olivier Falorni est absent lors du vote.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog INSOUMIS.
  • : INFORMER pour MOBILISER et AGIR ENSEMBLE
  • Contact

La France insoumise, L'AVENIR EN COMMUN

-N'attendez pas la consigne !

✅ Rejoignez la France insoumise (cliquez ci-dessous) 👇

-" NOUS SOMMES POUR " le site de la campagne des présidentielles 2022

Ensemble, tout est possible !
Nous sommes déjà plus de 183 000, rejoignez nous
 ( pour nous rejoindre, cliquez ci-dessous) 👇

 

-

" L’AVENIR EN COMMUN ", programme de campagne 2022

✅ Visitez  le programme de 2022 (cliquez ci-dessous) 👇

" L’avenir en commun " est en version téléchargeable ICI

 

-

Le JOURNAL de L'INSOUMISSION (cliquez ci-dessous) 👇

 

- La chaîne télé de Jean Luc Melenchon (cliquez ci-dessous) 👇

Pour vous abonner gratuitement, cliquez ICI

Recherche

La France insoumise à l'Assemblée Nationale

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

Sur les réseaux sociaux  :

Facebook  - Twitter

Pour ne pas avoir à subir un duel Macron/Le Pen en 2022 : LEVONS NOUS EN MASSE !


 

🔴  Pour une VIe République, refonder notre démocratie... levons nous en masse !

 

👉 Ensemble, nous les mettrons en échec, un outil est à votre disposition : ✍️ https://noussommespour.fr/

 

Le site du Parti de Gauche

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Manifeste pour l'Ecosocialisme

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Mouvement pour la 6e République

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇

 

Des outils pour combattre le FN et l'idéologie d'extrême droite française

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇


🔴  et aussi : Observatoire national pour « mettre sous surveillance » l’extrême droite

 Pour accéder au site (cliquez ci-dessous) 👇